Fréquence Bonheur

Biosynergie => Relaxations en ligne => Discussion démarrée par: Pierre le 04 Mai 2007 - 23:52:05



Titre: Relaxation 20: LES TENSIONS FACE AU CALME, AU SILENCE, AU VIDE
Posté par: Pierre le 04 Mai 2007 - 23:52:05
Étalez votre corps sur le sol et prenez conscience de ce qu´il est à l'instant même... abandonnez-vous à la détente qui s'installe progressivement en vous... détendez-vous... vos épaules sont larges... votre bassin, bien placé... vos jambes et vos bras s'allègent... votre souffle s'est déjà ralenti... vous en appréciez le rythme... léger... goûtez la douceur du bercement, qui balance en vous calmement...
Votre corps est détendu... mais l'est-il en profondeur ?... peut-être, quelques tensions de la journée ne demandent-elles qu'à disparaître ...

je vais donc vous proposer de dénouer, un à un, les endroits un peu sombres, où l'énergie a du mal à circuler... pour cela, vous allez observer dans les moindres détails ce que vous voyez en voyageant à l'intérieur de votre corps...

....Amenez votre conscience au niveau de votre tête... observez scrupuleusement les crispations qui pourraient exister encore dans votre visage... vos mâchoires sont-elles desserrées... votre langue repose-t-elle... libérée des tensions... dans votre bouche ? ... votre cuir chevelu est-il lisse ?... et vos pensées... observez vos pensées... elles sont de passage, comme si un ruban sur lequel elles sont imprimées, se déroulait jusqu'à ce qu'il devienne vierge...

Descendez dans votre nuque et soyez attentif à ce qu'elle est tout simplement... Y-a-t-il quelque chose à améliorer... je vous laisse... tel un dessinateur, rectifier le tracé de votre nuque et gommer les dernières tensions qui pourraient éventuellement s'y être nichées...

Continuez votre voyage regardez vos épaules... vous plaisent-elles... Passez dans votre gorge qui s'est élargie... Explorez chacune de vos mains puis vos bras minutieusement... vous avancez... vous observez... vous améliorez...

regardez l'intérieur de vos poumons se dilater puis revenir... suivez ce rythme... profitez-en pour leur donner de la vitalité..: à l'inspir, vous les verrez se gorger de rose et à l'expir la couleur rose se répandra dans toutes les alvéoles... inspir... expir... vous êtes spectateur et vous voyez vos poumons se colorer doucement...

Portez votre regard sur votre coeur, il bat doucement et c'est agréable de le voir calme, remplir sa fonction au même rythme... lent....

... Dirigez-vous maintenant dans votre estomac... comment le voyez-vous... est-il tranquille?...

contournez votre plexus solaire... détaillez sa forme...

Continuez votre voyage en observant votre ventre... vos jambes.... depuis vos orteils... jusqu'à vos hanches....

Sentez ce qu'est devenu votre souffle... plus léger... écoutez-vous quelques instants respirer...

Retournez dans votre tête et appréciez le calme de votre cerveau ainsi que celui de votre visage... faites de même pour votre nuque... votre cou... votre gorge... vos membres sont calmes et paisibles... vos poumons respirent doucement... votre plexus solaire est en excellent état... votre coeur bat calmement... imperceptiblement... votre estomac est tranquille... votre ventre repose, détendu... vos mains et vos pieds sont totalement détendus... vous êtes détendu... tout votre corps respire la détente...

Ecoutez le silence qui peu à peu pénètre dans votre cerveau... dans votre visage... ce silence, qui, telle une onde bienfaisante, emplit votre gorge puis pénètre dans les épaules... s'étale dans les bras jusque dans les mains... le silence vous pénètre progressivement...

écoutez-le se propager dans votre cage thoracique, puis dans votre ventre... et s'écouler dans vos jambes jusqu'à la pointe de vos orteils...

Le calme et le silence vous habitent et vous vous étonnez de prendre conscience d'une donnée nouvelle, agréable à vivre, le vide... ce vide qui a envahi votre cerveau... votre visage... ce vide qui a suivi tout naturellement le silence pour se propager dans votre thorax et dans vos membres...

Votre corps est maintenant parfaitement apaisé... il est léger, épuré de toutes les tensions qui s'étaient imperceptiblement glissées puis accumulées en lui... Vous vous sentez bien... c'est un peu comme si vous habitiez maintenant un nouveau corps, plein d'une nouvelle jeunesse... qui ne demande qu'à respirer un air purifié qui y trouve largement sa place... Votre souffle est libre... il circule aisément en vous et vous avez envie tout naturellement de prendre toujours plus d'air... Vous respirez amplement... largement... faites de grandes respirations ... c'est tellement bon de se laisser respirer... Soupirez si vous en avez envie... Baillez tout votre saoul... Soyez généreux avec vous-même...
Respirez... Baillez et étirez-vous sans retenue....