Fréquence Bonheur Fréquence Bonheur
Nouvelles: Bienvenue aux auditeurs et auditrices de Fréquence Bonheur et aux amis(es) de la Biosynergie.
Ce forum d'entraide mutuelle vous est destinée.
Les auditeurs de Fréquence Bonheur pourront y partager leurs questions et découvertes et surtout leurs sujets de réflexion.
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire. 21 Septembre 2017 - 23:54:57


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: LE COUP DE FOUET  (Lu 9967 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
maryline
Invité
« le: 29 Juin 2007 - 17:16:53 »

ENVOI N°6

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAÎTRISE DE VOTRE ESPRIT,
      OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU (2ème partie)
* Ce qu´il vous semble important de retenir :    
J'ai la capacité de transformer ma représentation des choses lorsque j'utilise les sous-modalités, je repère les sous-modalités qui me stimulentagréablement afin que je puisse continuer dans mon évolution quotidienne.  Tout s'accomplit positivement et harmonieusement, c'est merveilleux ! J'utilise ces "innovations" afin d'exprimer ma créativité et de découvrir de nouveaux horizons. Elles me motivent dans tous les domaines au quotidien, avant dernier de grapho reçu aujourd'hui : 17, moyenne générale de la troisième année 15, c'est à dire mention très bien , un zéro au dernier devoirs pourrait tout gâcher.
      
* Citer les trois étapes de la méthode du coup de fouet :
1) J'identifie la conduite à transformer en me représentant le tableau ou les pratiques desquelles je suis désireuse de m'en libérer définitivement.
2) Je crée une autre représentation : le tableau parfait tel que je le désire en y étant dissociée.
3) Je change quasi-instantanément le tableau dont je désire m'en défaire en le balayant d'un revers de main ou d'un coup de fouet, en recommençant plusieurs fois de rang. Je les supperpose, ensuite je concentre toute mon attention sur cette nouvelle image ainsi obtenue dans tout mon champ visuel. J'apprends ainsi à évacuer afin de conserver uniquement le positif, j'ai ainsi la possibilité de me protéger des énergies négatives en augmentant ma propension à me recharger en énergie positive et à l'entretenir.

* Evaluation de vos acquisitions : Indiquez le système sensoriel auquel correspond le prédicat employé dans les phrases suivantes en cochant la case correspondante :

Codes utilisés dans le tableau :
V pour Visuel
A pour Auditif
K pour Kinesthésique
O pour Olfactif/Gustatif
N pour Non spécifique
<-- V/A/K/O/N --> <-- C'est ici qu'il faut écrire la lettre correspondant à la réponse choisie -->

- 1 - Une perspective nouvelle / V
- 2 - Une pilule amère / O
- 3 - Une situation harmonieuse / A
- 4 - Un caractère doux / K
- 5 - Une décision lourde / K
- 6 - Un contrat solide / K
- 7 - Un savoir nouveau / N
- 8 - Une vision lumineuse / V
- 9 - Une situation molleK
-10 - Un type puant / O
-11 - Une pensée différente / N
-12 - Un mot qui résonne / A

2. Application à votre vie personnelle :     
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris.
Dans votre intérêt, soyez aussi précis que possible.
Je mets en application la méthode du coup de fouet pour transformer la façon de me tenir quand je dialogue avec d'autres personnes plus grandes que moi. Je me tiens droite, je me sens donc plus grande, ce qui m'évite de crier, au grand soulagement de mon entourage. Je l'applique tout le temps. Je l'utilise aussi pour tondre la pelouse dans le jardin, acte que je retarde de jour en jour. Finalement, l'odeur de l'herbe fraîchement tondue est agréable à respirer, je l'utiliserai toutes les semaines pour tondre. Chaque semaine, je repporte de jour en jour le moment de repasser, depuis que j'applique la méthode, j'apprécie car la séance dure moins longtemps. Après cette pratique, je prends davantage conscience de la manière dont je perçois les choses et l'effet produit par mes représentations sur les émotions et les états en découlant. Je me sens bien, car je prends conscience que je peux perpétuellement et indéfiniment développer mes pouvoirs personnels, d'être en croissance. C'est maintenant ma manière de pratiquer l'auto-motivation en ayant davantage la connaissance précise de mes motivations.

   
3. Vécu des exercices proposés :
* Expérience de motivation
Merci de communiquer votre vécu en faisant apparaître les sous-modalités qui vous mettent “en état d’agir”.
Je vois la scène en panoramique, sans cadre, les images défilent, comme un long fleuve tranquille s'écoule. Je suis spectatrice. Les couleurs sont chatoyantes, il est 5h30 du matin sous les tropiques, l'image est lumineuse, ensoleillée. La température est chaude et humide. Un parfum exotique embaume l'air et pénètre doucement au bords de mes narines. Je sens une douce chaleur sur ma peau, je me raffraichis dans la mer déjà tiède. Les barques de pêcheurs passent au loin, je suis seule, j'écoute le concert des oiseaux mélangé à celui des grenouilles. C'est une scène de vacances sous les tropiques. J'aime me rendre seule sur une petite crique sauvage entourée de magnifiques cocotiers dont j'aime déguster le fruit quand une noix tombe à mes pieds, ceci avant le petit déjeuner à 7 h30. Cette expérience, les jours de beau-temps, je l'applique tous les matins à la maison. Je me lève à 6 heures en pleine forme, je commence la journée par nager devant l'appareil à vague suivi d'une séance d'aquagym, et termine ma nuit sur la terrasse entre deux palmiers en respirant l'air pur de la campagne le matin, les oiseaux sont aussi présents, lors des nombreuses réunions professionnelles de mon époux, il m'arrive de commencer ma nuit au jardin ,mon mari me récupère vers minuit en rentrant, endormie. Je suis beaucoup plus en forme et plus sereine que lorsque je me lèvais tard. Mes motivations sont ainsi bien décodées et comprises, en les activant de façon active et durable, alors l'estime que j'ai en moi est renforcé mes comportements plus équilibrés et gagnants. L'expression devient équilibrée. Je donne du sens à mes actions et à chaque instant de ma vie.


* Découverte des différences de représentations internes dans leurs sous-modalités entre une expérience motivante et une expérience non-motivante.
Indiquez ici vos observations.
Dans une expérience négative, je suis dissociée de la scène. Je perçois cette scène de très haut, comme si j'étais dans un avion statique et que je fixe le sol , le hublot servant de cadre, l'image est donc ainsi restreinte. Les couleurs sont fades comme celles des vieilles photos de mon enfance en noir et blanc. La scène est monotone, répétitive, lassante et me fait bailler. Je perçois très peu de son. Je suis indifférente. Je revis ainsi le départ d'Elodie en mission humanitaire pour le Mali pour une période de deux mois, le 2 septembre 2002, 6 jours avant ses vingts ans. Je suis totalement indifférente, aucune angoisse , j'ignore celle des autres parents, le craquage du petit copain de l'époque. J'ai remplacé cette image par une autre plus lumineuse qui a eu lieu au même endroit deux mois plus tard : le retours de tout le groupe d'étudiants en troisième année de médecine de la fac de Brest en à peu près bonne santé quoique amaigri et très faible. Toute séparation, je commence à la vivre en pensant à la joie des retrouvailles. J'en fais ainsi une projection positive.


*Alignement des sous-modalités d’une expérience non-motivante (expérience II) sur celles d’une expérience motivante (expérience I).
Votre vécu :
Dans une expérience négative, je me protège mentalemant en me dissociant de la scène. Dès que je suis associée à la scène, je fais intervenir les couleurs, les parfums, les bruits ou musique, ceci me stimule, me donne une l'énergie de battante. Lorsque j'y intègre les sous-modalités : lumière, chaleur lourde et humide, le cadre disparait de tout mon champ visuel, cédant la place aux images défilant inlassablement. A partir de ces expériences nouvelles, je deviens apte à transformer n'importe quelle nouvelle circonstance en circonstance stimulante et heureuse, nécessaire à mon équilibre en me maintenant dans une dynamique motivationnelle interne constructive quelques soient ses situations rencontrés sur mon chemin.


4. Sujet de réflexion :
* Imaginez ce que serait votre vie si toutes vos expériences heureuses vous revenaient en mémoire sous la forme d’images lumineuses, proches et colorées, de sons joyeux, mélodiques et rythmés, de contacts chauds, doux et apaisants.
Je viens de prendre conscience  que j'ai mémorisé toutes mes expériences heureuses, par l'intermédiaire des sous-modalités, je peux les revivre à tout moment. Lorsque je revis ces expériences directement liées à mon passé proche ou lointain, je deviens consciente que tous ces moments existent toujours et j'ai en ma possibilité le pouvoir de les renouveller à chaque fois que je le veux. Ainsi, j'en fait mon nouvel art de vivre. Ma vie devient plus satisfaisante , calme reposante, sereine, gratifiante, stable. Maintenant, je me sens encore plus confiante face à l'avenir et en permanence au top de ma forme afin de mettre en oeuvre mes objectifs et mes désirs. Je perçois agréablement toutes les tâches que je suis emmenée à réaliser dans ma vie (jardinage, ménage, repassage) , me permettant d'aller toujours de l'avant afin de me ressentir dans une situation de bonheur intense, de détente et de liberté. Ces expériences heureuses me reviennent souvent en mémoire sous forme de rêve, durant mon sommeil. Je me réveille sereine, apaisée.toutes les expériences joyeuses, lumineuses réaparaissent, je m'endors et constate que mon réveil s'effectue dans la paix et la bonne humeur, je remercie la vie. Si toutes mes expériences heureuses me revenaient en mémoire sous forme d'images lumineuses, colorées, j'assimillerai ceci à un orgasme très fort, durable, un sentiment de bien-être  très puissant et intense, de quoi me faire "quitter la terre". La grandeur d'un homme est à la mesure de ses plaisirs et de ses capacités à faire revivre des moments merveilleux. J' appliquer la méthode à la lettre, sur simple demande, pour y parvenir,il me faut, le désir, la force et la fois, l'amour, la sexualité, l'enthousiasme et l'espoir, indispensable pour percevoir la vie en bleu (ma couleur favorite), bleu du ciel, de la mer, aujourd'hui, j'ai tout cela en moi. Lorsque je pratique une séance de relaxation, je m'endors, à mon réveil, je m'apperçois que j'ai pousuivi la séance dans mes rêves, je peux me réveiller seulement deux heures après dans un état de relaxation totale. Lors de  cette espérience positive dans mon sommeil, la luminosité rayonne, je peux suivre les discussions, voir se qui se passe autour de moi, ressantir des parfums. En résumé mon esprit n'a de limites que celles que je lui connais, après cette apprentissage, je me rends compte que j'ai acquis cette possibilité d'être gaie sans savoir pourquoi, comme il m'arrivait d'être parfois trise sans motif précis. Le bonheur est là, toujours présent, à moi de l'identifier, le bonheur est une source intarissable sans limite. J'y crois et je suis en extase devant tant de beauté. De belles expériences m'attendent encore, plus tard j'aurais le pouvoirs de les faire ressortir de manière chaude, lumineuses et chotoyantes quand le moment sera venu.

Bien à vous l


« Dernière édition: 30 Juin 2007 - 23:23:55 par Pierre » Journalisée
Pierre
Psychothérapeute et Formateur
Administrateur
Certifié(e) apte au bonheur et à la réussite
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 416


Aquarius

Pierre LASSALLE

OS:
Mac OS X
Browser:
SeaMonkey 1.1.1


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #1 le: 30 Juin 2007 - 23:17:51 »

Un envoi, c'est comme une respiration.
Avec l'écoute de l'émission, les idées nouvelles entrent en soi. C'est l'inspiration.
Jusqu'à arriver à maturité avec l'expérimentation : c'est le temps de poumons pleins.
Puis vient le temps de restituer dans la coulée d'énergie de l'écriture ce qui a été compris et appris.
C'est l'expiration... jusqu'au moment où l'envoi est posté.
Vient alors le temps de vide, temps d'intégration. Tout est accompli. Il est temps
de profiter de la tranquille assurance de celui ou de celle qui sait que les choses se font aussi
dans l'invisible.

Vous avez été particulièrement attentive à vos sub-modalités et c'est un pas important.
Pour utiliser toute leur richesse, il vous reste à les préciser et à les classifier.
Prenez votre temps et faites confiance à vos capacités d'observation
pour établir des distinctions telles que expérience motivante et expérience non motivante.

Au delà des points signalés, le travail se fait. Prenez votre temps et laissez maturer les choses
selon le planning que vous vous êtes fixé afin de bien intégrer chaque étape.
Un temps d'apprentissage d'une dizaine de jours est un bon rythme pour la plupart des personnes.

En toute sympathie,

Pierre LASSALLE



ENVOI N°6

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAÎTRISE DE VOTRE ESPRIT,
      OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU (2ème partie)
* Ce qu´il vous semble important de retenir :    
J'ai la capacité de transformer ma représentation des choses lorsque j'utilise les sous-modalités, je repère les sous-modalités qui me stimulent agréablement afin que je puisse continuer dans mon évolution quotidienne.  Tout s'accomplit positivement et harmonieusement, c'est merveilleux ! J'utilise ces "innovations" afin d'exprimer ma créativité et de découvrir de nouveaux horizons. Elles me motivent dans tous les domaines au quotidien, avant dernier de grapho reçu aujourd'hui : 17, moyenne générale de la troisième année 15, c'est à dire mention très bien , un zéro au dernier devoir pourrait tout gâcher. / "un zéro au dernier devoir pourrait tout gâcher" dites-vous... Pourquoi ne pas porter votre attention sur les différentes réussites de votre vie ? Pour vous connecter à vos ressources... Souvenez-vous qu'il est important d'anticiper le succès en écrivant des cartes de succès contenant les mots exacts que vous prononceriez si vous veniez juste d'apprendre que vous avez réussi. Vous dites donc "Je" et les verbes que vous employez sont au présent. Ecrivez l'adresse de la personne destinataire de la carte. Timbrez et conserver précieusement la carte jusqu'au moment où vous allez la poster, celui où vous viendrez d'apprendre que vous avez réussi !
      
* Citer les trois étapes de la méthode du coup de fouet :
1) J'identifie la conduite à transformer en me représentant le tableau ou les pratiques desquelles je suis désireuse de m'en libérer définitivement. / Oui
2) Je crée une autre représentation : le tableau parfait tel que je le désire en y étant dissociée. / Exact
3) Je change quasi-instantanément le tableau dont je désire m'en défaire en le balayant d'un revers de main ou d'un coup de fouet, en recommençant plusieurs fois de rang. Je les superpose, ensuite je concentre toute mon attention sur cette nouvelle image ainsi obtenue dans tout mon champ visuel. J'apprends ainsi à évacuer afin de conserver uniquement le positif, j'ai ainsi la possibilité de me protéger des énergies négatives en augmentant ma propension à me recharger en énergie positive et à l'entretenir. / Ce qui signifie que vous reliez les deux images (l'ancienne et la nouvelle) par un coup de fouet

* Evaluation de vos acquisitions : Indiquez le système sensoriel auquel correspond le prédicat employé dans les phrases suivantes en cochant la case correspondante :

Codes utilisés dans le tableau :
V pour Visuel
A pour Auditif
K pour Kinesthésique
O pour Olfactif/Gustatif
N pour Non spécifique
<-- V/A/K/O/N --> <-- C'est ici qu'il faut écrire la lettre correspondant à la réponse choisie -->
Belle intégration. Bravo ! Tout est bon ! Vous savez donc maintenant que vous pouvez vous faire confiance
V
A
K
O
N
- 1 - Une perspective nouvelleV
- 2 - Une pilule amèreO
- 3 - Une situation harmonieuseA
- 4 - Un caractère douxK
- 5 - Une décision lourdeK
- 6 - Un contrat solideK
- 7 - Un savoir nouveauN
- 8 - Une vision lumineuseV
- 9 - Une situation molleK
-10 - Un type puantO
-11 - Une pensée différenteN
-12 - Un mot qui résonneA


2. Application à votre vie personnelle :    
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris.
Dans votre intérêt, soyez aussi précis que possible.
Je mets en application la méthode du coup de fouet pour transformer la façon de me tenir quand je dialogue avec d'autres personnes plus grandes que moi. Je me tiens droite, je me sens donc plus grande, ce qui m'évite de crier, au grand soulagement de mon entourage. Je l'applique tout le temps. Je l'utilise aussi pour tondre la pelouse dans le jardin, acte que je retarde de jour en jour. Finalement, l'odeur de l'herbe fraîchement tondue est agréable à respirer, je l'utiliserai toutes les semaines pour tondre. Chaque semaine, je reporte de jour en jour le moment de repasser, depuis que j'applique la méthode, j'apprécie car la séance dure moins longtemps. Après cette pratique, je prends davantage conscience de la manière dont je perçois les choses et l'effet produit par mes représentations sur les émotions et les états en découlant. / Merci de le dire.
Je me sens bien, car je prends conscience que je peux perpétuellement et indéfiniment développer mes pouvoirs personnels, d'être en croissance. C'est maintenant ma manière de pratiquer l'auto-motivation en ayant davantage la connaissance précise de mes motivations./ Bravo pour ces mises en application pratiques.

   
3. Vécu des exercices proposés :
* Expérience de motivation
Merci de communiquer votre vécu en faisant apparaître les sous-modalités qui vous mettent "en état d'agir".

Je vois la scène en panoramique, sans cadre, les images défilent, comme un long fleuve tranquille s'écoule. Je suis spectatrice. Les couleurs sont chatoyantes, il est 5h30 du matin sous les tropiques, l'image est lumineuse, ensoleillée. / V (Visuel)

La température est chaude et humide. / K (Kinesthésique)

Un parfum exotique embaume l'air et pénètre doucement au bords de mes narines. / O (Olfactif)

Je sens une douce chaleur sur ma peau, je me rafraichis dans la mer déjà tiède. / K (Kinesthésique)

Les barques de pêcheurs passent au loin, je suis seule, j'écoute le concert des oiseaux mélangé à celui des grenouilles. / A (Auditif)

C'est une scène de vacances sous les tropiques. J'aime me rendre seule sur une petite crique sauvage entourée de magnifiques cocotiers dont j'aime déguster le fruit quand une noix tombe à mes pieds, ceci avant le petit déjeuner à 7 h30. / G (Gustatif)

Cette expérience, les jours de beau-temps, je l'applique tous les matins à la maison. Je me lève à 6 heures en pleine forme, je commence la journée par nager devant l'appareil à vague suivi d'une séance d'aquagym, et termine ma nuit sur la terrasse entre deux palmiers en respirant l'air pur de la campagne le matin, les oiseaux sont aussi présents, lors des nombreuses réunions professionnelles de mon époux, il m'arrive de commencer ma nuit au jardin ,mon mari me récupère vers minuit en rentrant, endormie. Je suis beaucoup plus en forme et plus sereine que lorsque je me lèvais tard. Mes motivations sont ainsi bien décodées et comprises, en les activant de façon active et durable, alors l'estime que j'ai en moi est renforcé mes comportements plus équilibrés et gagnants. L'expression devient équilibrée. Je donne du sens à mes actions et à chaque instant de ma vie.


* Découverte des différences de représentations internes dans leurs sous-modalités entre une expérience motivante et une expérience non-motivante.
Indiquez ici vos observations.
Dans une expérience négative, je suis dissociée de la scène. Je perçois cette scène de très haut, comme si j'étais dans un avion statique et que je fixe le sol , le hublot servant de cadre, l'image est donc ainsi restreinte. Les couleurs sont fades comme celles des vieilles photos de mon enfance en noir et blanc. La scène est monotone, répétitive, lassante et me fait bailler. / V (Visuel)

Je perçois très peu de son. Je suis indifférente. / A (Auditif)

Je revis ainsi le départ d'Elodie en mission humanitaire pour le Mali pour une période de deux mois, le 2 septembre 2002, 6 jours avant ses vingts ans. Je suis totalement indifférente, aucune angoisse , j'ignore celle des autres parents, le craquage du petit copain de l'époque. J'ai remplacé cette image par une autre plus lumineuse qui a eu lieu au même endroit deux mois plus tard : le retours de tout le groupe d'étudiants en troisième année de médecine de la fac de Brest en à peu près bonne santé quoique amaigri et très faible. Toute séparation, je commence à la vivre en pensant à la joie des retrouvailles. J'en fais ainsi une projection positive. / Vous avez fait un bon travail de repérage des sub-modalités. Ceci étant quand vous dites "Dans une expérience négative, je suis dissociée de la scène", on ne peut pas être sur que vous parlez bien de l'expérience non-motivante. Il est préférable de conserver les mots "expérience non motivante" qui sont explicites quant au choix de l'expérience que ceux d'expérience négative qui induisent plus un jugement de valeur sur une expérience non spécifique. Pour trouver ce que vous cherchez, assurez-vous de bien diriger votre cerveau dans la bonne direction. Il serait intéressant de compléter votre expérience en mettant davantage en évidence quelles sont les sub-modalités qui sont pour vous constitutives d'une expérience motivante et quelles sont celles qui appartiennent à une expérience non motivante. Le déroulement de cette recherche personnelle est le suivant :
1) Description brève de l'expérience motivante avec un contexte (jour, lieu, heure, situation)
2) Revivre l'expérience et repérez les sub-modalités concernant les canaux sensoriels (VAKOG)
3) Description brève de l'expérience non motivante avec un contexte  (jour, lieu, heure, situation)
4) Revivre l'expérience et repérez les sub-modalités concernant les canaux sensoriels (VAKOG)
5) Etablir un tableau comparatif deux colonnes de ces sub-modalités :

Expérience MotivanteExpérience non motivante
V<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
A<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
K<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
O<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
G<-- Vos observations --><-- Vos observations -->


*Alignement des sous-modalités d'une expérience non-motivante (expérience II) sur celles d'une expérience motivante (expérience I).
Votre vécu :
Dans une expérience négative non motivante, je me protège mentalement en me dissociant de la scène. Dès que je suis associée à la scène, je fais intervenir
les couleurs,
lesquelles ? Sont-elles vives ? Pâles ? Sous quelle lumière ? D'où vient la lumière ?
les parfums, lesquels ? donnez plus de détails. Sont-ils forts, légers, musqués, ambrés, etc. ?
les bruits ou musique, Quelles sont les sous-modalités des bruits et de la musique ? Graves ? Aigus ? Quelle amplitude ? Quel rythme ?
ceci me stimule, me donne une l'énergie de battante.
Lorsque j'y intègre les sous-modalités :
lumière, La lumière n'est pas en elle-même une sous-modalité. Ce qui est une sous-modalité, c'est de dire d'où vient cette lumière ? de droite ? de gauche ? Est-ce que c'est la lumière du jour ? Est-ce que cette lumière est tamisée ? Comment est-elle cette lumière ? Alors vous aurez les sous-modalités de la lumière qui appartient au canal sensoriel de la vue. Ce seront donc des sous-modalités visuelles.
chaleur lourde et humide, Chaleur appartient au canal kinesthésique. Lourde et humide sont effectivement des sous-modalités de la chaleur. J'avoue m'être un peu perdu dans votre texte et je ne distingue pas exactement d'où proviennent ces sous-modalités.  Sont-elles celles de l'expérience que vous voulez transformer (expérience non motivante) et si oui, par quoi les avez-vous remplacées.
le cadre disparait de tout mon champ visuel, cédant la place aux images défilant inlassablement.
Le processus par lequel vous avez appliqué les sous-modalités d'une expérience motivante aux ingrédients sensoriels d'une expérience non motivante n'est pas clair pour moi.
Vous devriez présenter cela en un tableau à 4 colonnes :

Expérience Motivante (I)Expérience non motivante (II)Expérience non motivante (II)
transformée en expérience motivante
V<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
A<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
K<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
O<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
G<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
Il s'agit bien sur de visualiser la dernière colonne de ce tableau et de sentir comment après avoir opéré cette transformation, l'expérience non motivante est devenue motivante.
A partir de ces expériences nouvelles, je deviens apte à transformer n'importe quelle nouvelle circonstance en circonstance stimulante et heureuse, nécessaire à mon équilibre en me maintenant dans une dynamique motivationnelle interne constructive quelques soient ses situations rencontrés sur mon chemin. / Pour bien vous suivre et vous accompagner, il est nécessaire de distinguer d'où vous êtes partie : quelles étaient les sub-modalités de départ de l'expérience non-motivante ? Sur quelles sub-modalités vous avez agi et de quelle manière ? Et enfin quels en ont été les résultats ? Pour faire cela, il vous faut d'abord préciser vos réponses dans le paragraphe précédent (voir indications données)


4. Sujet de réflexion :
* Imaginez ce que serait votre vie si toutes vos expériences heureuses vous revenaient en mémoire sous la forme d'images lumineuses, proches et colorées, de sons joyeux, mélodiques et rythmés, de contacts chauds, doux et apaisants.
Je viens de prendre conscience  que j'ai mémorisé toutes mes expériences heureuses, par l'intermédiaire des sous-modalités, je peux les revivre à tout moment. Lorsque je revis ces expériences directement liées à mon passé proche ou lointain, je deviens consciente que tous ces moments existent toujours et j'ai en ma possibilité le pouvoir de les renouveller à chaque fois que je le veux. Ainsi, j'en fait mon nouvel art de vivre. Ma vie devient plus satisfaisante , calme reposante, sereine, gratifiante, stable. Maintenant, je me sens encore plus confiante face à l'avenir et en permanence au top de ma forme afin de mettre en oeuvre mes objectifs et mes désirs. Je perçois agréablement toutes les tâches que je suis emmenée à réaliser dans ma vie (jardinage, ménage, repassage) , me permettant d'aller toujours de l'avant afin de me ressentir dans une situation de bonheur intense, de détente et de liberté. Ces expériences heureuses me reviennent souvent en mémoire sous forme de rêve, durant mon sommeil. Je me réveille sereine, apaisée.toutes les expériences joyeuses, lumineuses réaparaissent, je m'endors et constate que mon réveil s'effectue dans la paix et la bonne humeur, je remercie la vie.


Si toutes mes expériences heureuses me revenaient en mémoire sous forme d'images lumineuses, colorées,

Citation
j'assimilerais j'assimile ceci à un orgasme très fort, durable, un sentiment de bien-être  très puissant et intense, de quoi me faire "quitter la terre". La grandeur d'un homme est à la mesure de ses plaisirs et de ses capacités à faire revivre des moments merveilleux. J'appliquerais la méthode à la lettre, sur simple demande, pour y parvenir,il me faut, le désir, la force et la foi, l'amour, la sexualité, l'enthousiasme et l'espoir, indispensable pour percevoir la vie en bleu (ma couleur favorite), bleu du ciel, de la mer, aujourd'hui, j'ai tout cela en moi.
Voici une formulation qui peut vous aider à être plus associée à ce que vous imaginez :
J'assimile ceci à un orgasme très fort, durable, un sentiment de bien-être  très puissant et intense, de quoi me faire "quitter la terre". La grandeur d'un homme est à la mesure de ses plaisirs et de ses capacités à faire revivre des moments merveilleux.
J'applique la méthode à la lettre, sur simple demande.
Pour y parvenir, j'ai en moi le désir, la force et la foi, l'amour, la sexualité, l'enthousiasme et l'espoir. Je perçois la vie en bleu (ma couleur favorite), bleu du ciel, de la mer, aujourd'hui.

/ Ceci est le paragraphe où vous répondez vraiment à la proposition : Imaginez ce que serait votre vie si toutes vos expériences heureuses vous revenaient en mémoire sous la forme d'images lumineuses, proches et colorées, de sons joyeux, mélodiques et rythmés, de contacts chauds, doux et apaisants.
Peut-être pouvez-vous développer un peu plus... Certes, il y a déjà plein de bonnes choses dans votre vie et on ne peut que se réjouir avec vous de toutes ces bonnes choses. Mais si toutes vos expériences heureuses vous revenaient en mémoire sous la forme d'images lumineuses, proches et colorées, de sons joyeux, mélodiques et rythmés, de contacts chauds, doux et apaisants, qu'y aurait-il de différent par rapport à aujourd'hui ? Cela créerait-il de nouvelles possibilités ? Qu'est-ce qui changerait ? Imaginez...


Lorsque je pratique une séance de relaxation, je m'endors, à mon réveil, je m'aperçois que j'ai pousuivi la séance dans mes rêves, je peux me réveiller seulement deux heures après dans un état de relaxation totale. Lors de  cette espérience positive dans mon sommeil, la luminosité rayonne, je peux suivre les discussions, voir se qui se passe autour de moi, ressentir des parfums. En résumé mon esprit n'a de limites que celles que je lui connais, après cette apprentissage, je me rends compte que j'ai acquis cette possibilité d'être gaie sans savoir pourquoi, comme il m'arrivait d'être parfois trise sans motif précis. Le bonheur est là, toujours présent, à moi de l'identifier, le bonheur est une source intarissable sans limite. J'y crois et je suis en extase devant tant de beauté. De belles expériences m'attendent encore, plus tard j'aurais le pouvoir de les faire ressortir de manière chaude, lumineuses et chotoyantes quand le moment sera venu.

Bien à vous l
/ Quand vous utilisez votre imagination pour créer une scène, pensez à utiliser vos verbes au présent, puisque vous y êtes plutôt qu'au conditionnel.

Merci pour votre partage et vos réflexions qui montrent bien des richesses intérieures connues et inconnues.
« Dernière édition: 03 Juillet 2007 - 00:15:14 par Pierre » Journalisée

Pouvoir Illimité Anthony Robbins Cours PNL par correspondancePierre LASSALLE
Psychotherapeute et Hypnothérapeute
Mobile : 06 850 845 14
tel :+33 (0)2 98 05 25 50
url : http://pierrelassalle-psy-hypnose-brest.fr
Bibliographie : Biosynergie, Un chemin de creativite
Patrice LAURENT, Editions de Verlaque

RESSOURCES-FORMATION
56, rue de la Porte
29200 Brest
Pierre
Psychothérapeute et Formateur
Administrateur
Certifié(e) apte au bonheur et à la réussite
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 416


Aquarius

Pierre LASSALLE

OS:
Mac OS X
Browser:
SeaMonkey 1.1.1


Voir le profil WWW Courriel
« Répondre #2 le: 03 Juillet 2007 - 12:02:39 »

Citation
   Expérience Motivante                                                            Expériences non motivante
                                             
V   <-- je perçois la scène en panoramique  V -->                           Je suis dissociée de la scène  N
A   <--je suis associée à la scène   N -->                                        cette scène est perçue du-dessus, très haut  V
K   <--la température est chaude et humide  K -->                           elle est ressasser, pas d'images fixes mais répétitives V
O   <--les couleurs sont chaudes  K -->                                       il n'y a pas de son, ni de bruit    A

G   <--la température est chaude et humide  O-                               je ne ressens pas une douce chaleur  K
                                                                                                   les couleurs sont ternes pâles, en noir et banc comme dans les vi
  ->       les imagent défilent comme dans un film V                               vieilles photos de mon enfances, précisé dans le paragraphe en
             je ressens une douce chaleur sur ma peau salée K                     question , elles viennent de très loin  V
             scène de vacances décrite avec précision, heure,
             endroit dans le chapitre correspondant                                    comme je l'ai précisé, il s'agit d'une scène d'angoisse, de stress
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              intense, il est normal que des parents angoissent en voyant leur
                                                                                                     enfant partir pour deux mois en mission humanitaire au Mali en
                                                                                                     pleine brousse, sans pouvoir communiquer pendant toute cette
                                                                                                     période, de plus à la frontière de la côte d'Ivoire en guerre civile
                                                                                                     à cette période, je  encadré en noir et blanc pour la remplacer p ar une scène vivante, colorée, dans un espace clos que représente l'aéroport
                                                                                                     l'encadrant, pour la transformer en scène vivante, emplie
                                                                                                     d'émotion, de bruit d'aéroport, de l'euphorie des retrouvailles, je
                                                                                                     ressens encore l'effervescence ambiante et les odeursâcres de
                                                                                                     de fumée de cigarette.

Autre précision concernant la luminosité, c'est le levée du jour, elle est encore pâle et vient de l'est
Bravo pour votre approfondissement !
Avec le tableau que vous proposez, les choses commencent à devenir plus précises...
Deux points méritent d'être bien compris :
Les lettres VAKOG désignent respectivement Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif.
On devrait donc logiquement retrouver sur la ligne indiquées par les lettres V, A, K, O, G la catégorie d'expérience correspondante.
Si je lis par exemple la ligne correspondant à la lettre G dans votre tableau, il y a ceci :

G   <--la température est chaude et humide  O-                               je ne ressens pas une douce chaleur  K

Température et chaleur appartiennent à Kinesthésique
Vous devriez donc écrire dans votre tableau :
K   la température est chaude et humide                               je ne ressens pas une douce chaleur

chaud et humide sont les sous-modalités de la température
douce est une sous-modalité de la chaleur
chaleur et température sont elles-mêmes des sous-modalités de la catégorie sensorielle kinesthésique

Certains points sont subtils.
Quand vous dites :

il est normal que des parents angoissent en voyant leur
enfant partir pour deux mois en mission humanitaire au Mali en
pleine brousse, sans pouvoir communiquer pendant toute cette
période, de plus à la frontière de la côte d'Ivoire en guerre civile


En termes d'affect, l'expérience que vous décrivez est un peu complexe.
Certes, vous n'étiez pas motivée pour voir vos enfants partir,
mais à vous lire on a l'impression que l'affect dominant est plutôt l'angoisse.
Bien entendu se demander, s'il est normal ou non d'angoisser dans de
telles conditions n'est pas le sujet ici. On veut juste avoir la situation
qui ne doit pas être jugée ni justifiée mais simplement observée.

L'angoisse étant une composante importante de cette expérience,
vous risquez de récolter plutôt les sous-modalités d'une expérience
d'angoisse que celle d'une expérience de non-motivation.
C'est pourquoi, je vous suggérerai de trouver une expérience un peu plus neutre
émotionnellement et plus centrée sur la non-motivation pour récolter les sous-modalités
adéquates. Une expérience de non-motivation est souvent une expérience dans laquelle
on sait devoir faire quelque chose qui est bon et juste pour soi et pourtant, nous tergiversons,
nous remettons cette chose à plus tard.

Pour l'expérience que vous décrivez vous avez su la transformer positivement. Super !

Dans la pédagogie d'apprentissage des sous-modalités, il est important de bien intégrer les étapes :
1) Récolter les sous-modalités d'une expérience désirable et souhaitable :
Dans l'apprentissage de cet envoi, nous choisissons une expérience de motivation

2) Récolter les sous-modalités d'une expérience non satisfaisante : nous n'obtenons pas le résultat que nous voulons.
Dans l'apprentissage de cet envoi, nous choisissons une expérience de non-motivation

3) Choisir une expérience pour laquelle nous ne sommes pas motivé(e) et pour laquelle nous voulons être motivé(e).
Condition préalable : le désir doit être sincère.
Il s'agit là d'identifier les sous-modalités de l'expérience qui ne nous motive pas puis de modifier sa représentation
en alignant ces sous-modalités sur celles de l'expérience récoltée en 1).
Par exemple si en 1), sur le plan visuel, la scène était ensoleillée, le soleil venant de la droite avec une dominante orange dans les couleurs,
nous allons amener ses éléments en les imaginant présents dans la situation pour laquelle nous souhaitons nous motiver.
C'est donc une sorte de gymnastique de l'imagination à mettre en place.
Pour obtenir des résultats précis, cette gymnastique doit être précise...

En toute sympathie,

Pierre LASSALLE
Journalisée

Pouvoir Illimité Anthony Robbins Cours PNL par correspondancePierre LASSALLE
Psychotherapeute et Hypnothérapeute
Mobile : 06 850 845 14
tel :+33 (0)2 98 05 25 50
url : http://pierrelassalle-psy-hypnose-brest.fr
Bibliographie : Biosynergie, Un chemin de creativite
Patrice LAURENT, Editions de Verlaque

RESSOURCES-FORMATION
56, rue de la Porte
29200 Brest
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2007, Simple Machines

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide ! Dilber MC Theme by HarzeM


Dernière visite de cette page par Google 10 Septembre 2017 - 12:09:34