Fréquence Bonheur Fréquence Bonheur
Nouvelles: Bienvenue aux auditeurs et auditrices de Fréquence Bonheur et aux amis(es) de la Biosynergie.
Ce forum d'entraide mutuelle vous est destinée.
Les auditeurs de Fréquence Bonheur pourront y partager leurs questions et découvertes et surtout leurs sujets de réflexion.
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire. 25 Septembre 2017 - 12:40:36


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Retranscription Envoi N°4 (Agnes du Sud)  (Lu 2784 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Pierre
Psychothérapeute et Formateur
Administrateur
Certifié(e) apte au bonheur et à la réussite
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 416


Aquarius

Pierre LASSALLE

OS:
Mac OS X
Browser:
SeaMonkey 1.1.8


Voir le profil WWW Courriel
« le: 02 Mars 2008 - 03:21:18 »

Le rythme de travail est trouvé. C'est au fur et à mesure des envois suivants que vous pourrez ressentir de plus en plus profondément les bénéfices de la persévérance. Avec les nouvelles croyances que vous avez librement choisies, vous allez dégager toute l'énergie nécessaire pour atteindre vos buts.
Bravo pour le parti que vous avez su tirer des annotations de votre précédent envoi. Je vous laisse le soin de retranscrire directement sur le forum vos réflexions suite aux annotations de l'envoi n°3. Cela peut être un bon exercice d'approfondissement et un moyen pratique d'intégration. Si vous décidez de le faire, cliquez ici pour aller placer votre texte dans le bon fil du forum. Merci.
En toute sympathie,
Pierre LASSALLE


ENVOI N°4

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 4 : LA NAISSANCE DE L'EXCELLENCE : LA CROYANCE
* Récapitulez ici les cinq facteurs favorisant la naissance de croyances :
1) L'environnement
2) L'expérience
3) La connaissance
4) La capacité de s'appuyer sur des résultats antérieurs
5) L'expérience anticipée des résultats (s'imaginer en train de réussir)
      
Chap. 5 : LES SEPT MENSONGES DU SUCCES
Croyance n°1 :     Penser que tout évènement se produit pour une raison bien précise et savoir s'en servir
Croyance n°2 :     L'échec n'existe pas, ce n'est qu'une croyance limitative. Seul compte le résultat.

* Savez-vous ce qu'a répondu Thomas Edison, l'inventeur de l'ampoule électrique lorsque - après avoir essayé 9999 fois de perfectionner l'ampoule électrique sans y parvenir - quelqu'un lui demanda : «Envisagez-vous un dix millième échec ?
« Je n'ai jamais échoué, j'ai seulement découvert une nouvelle façon de ne pas inventer l'ampoule électrique... »      
      
* Rayez le mot «échec». Entourez le mot «résultat» :
ECHEC
                         
RESULTAT

Croyance n°3 :    Assumer la responsabilité de ce qu'on fait; agir et non pas subir.
Croyance n°4 :    Aller à l'essentiel. Il est inutile de tout savoir pour réussir. Il suffit de mettre en pratique ce que l'on connaît.
Croyance n°5 :    Respecter nos semblables : travailler avec eux en harmonie car le meilleur moyen de réussir est de constituer une équipe soudée et efficace.
Croyance n°6 :    Le travail est un jeu. Faire coïncider... vocation et vacances... être créatif, passionné, enthousiasme
Croyance n°7 :    S'engager à fond, jusqu'à ce que l'on atteigne les objectifs que l'on s'est fixés.


2. Application à votre vie personnelle :    

Inscrivez en quelques mots les cinq croyances qui vous ont limité dans le passé :
1.Croire que je me devais d'atteindre la perfection
2.Croire que je ne ferais jamais rien de bon
3.Croire à l'échec
4.Croire que je ne pouvais pas changer ma façon d'être
5.Croire que je n'avais aucune prise sur ce qui m'arrivait

Enumérez maintenant au moins cinq croyances positives qui peuvent vous aider à atteindre vos objectifs suprêmes :
1.Croire que seul l'essentiel est important. Les détails et la perfection ne sont pas indispensables.   
2.Croire que je suis capable de réussir ma vie personnelle et professionnelle si je m'en donne les moyens
3.Croire que l'échec n'existe pas. Seul le résultat compte.
4.Croire que je suis parfaitement capable de changer. Il suffit que je le décide, que j'y croie et que je persévère.
5.Croire que par mon attitude envers moi-même et envers les autres, mon interprétation des évènements, je provoque ce qui m'arrive. J'agis, je ne subis pas.

Une croyance correspond également souvent à une sorte de dialogue intérieur qu'on a avec soi-même.
C'est pourquoi dans vos formulations, il peut être intéressant de transformer ce que vous avez écrit en affirmation que vous pourrez dire à voix haute devant un miroir :
Exemples :
Je suis capable de réussir ma vie personnelle et professionnelle et je m'en donne les moyens.
Je suis parfaitement capable de changer. Je le décide, j'y croie et je persévère.
Par mon attitude envers moi-même et envers les autres, mon interprétation des évènements, je provoque ce qui m'arrive. J'agis, je ne subis pas.
Etc...

De la même manière vos croyances négatives pourraient être mises en relation avec des affirmations "négatives" qui disaient ce que vous pensiez jusqu'à ces prises de conscience.
Chaque fois que vous rencontrez une difficulté, il est donc très important qu'à partir de maintenant, vous vous demandiez :
Quelle pourrait être pour moi une croyance aidante dans cette situation ?
Votre phrase sera construite en commençant par Je.
Vous la direz à haute voix et vous sentirez ainsi si elle vous donne de l'énergie, ce qui indique que probablement elle est juste pour vous à ce moment-là.
Vous pourrez la transformer jusqu'à ce que vous vous sentiez parfaitement bien avec.
De cette manière-là, puisque la pensée est créatrice, vous créez une nouvelle réalité...

   
3. Vécu des exercices proposés :
* Merci de faire part de vos sensations, impressions et réflexions dans l'expérience de prise de conscience de cinq croyances qui vous ont limité dans le passé et de cinq croyances positives qui peuvent vous aider à atteindre vos buts suprêmes :

1. J'ai pris conscience que mon exigence d'être parfaite est un schéma de défense que j'ai mis en place étant enfant : je pensais que si je n'étais pas parfaite, ma mère ne s'intéresserait pas à moi et ne m'aimerait pas.
Or aujourd'hui, je n'ai plus besoin d'être parfaite pour être aimée... bien au contraire, mes enfants et mon mari sont las de mon désir de perfection... il me faut « lâcher-prise ». Cesser d'être obnubilée par les détails et aller à l'essentiel. Plus facile à dire qu'à faire.

Deux suggestions :
1) Quand vous dites "il faut « lâcher-prise », vous vous mettez en quelque sorte dans une double contrainte. "Il faut" évoque l'idée d'un devoir, d'une obligation. Lâcher-prise évoque l'idée d'un abandon, s'abandonner à la vie, laisser aller... L'obligation et l'abandon sont donc à priori antinomiques. C'est comme si vous disiez à quelqu'un manquant de spontanéité : sois spontané. S'il répond à votre injonction, on ne pourra pas qualifier cela de spontané, puisque précisément en l'occurence la personne n'aura fait que répondre à votre attente. Vous pourriez donc préférer vous exprimer ainsi :
je peux si je veux m'abandonner et faire confiance...
2) Votre formulation "Plus facile à dire qu'à faire" laisse transparaître en réalité une croyance négative. C'est une affirmation que vous faites. Et cette affirmation découle de vos filtres perceptuels. Ca n'est ni bien ni mal en terme de morale. En revanche, cela vous permet de comprendre vos schémas sous-tendant vos comportements. Vous avez donc maintenant le choix de changer ces schémas. A vous d'inventer une nouvelle croyance qui pourrait vous faciliter la vie.


2. On m'a répété sans cesse étant enfant que je « n'étais qu'une bonne à rien ». C'est peu... Je manquais de confiance en moi et pourtant, j'ai réussi ma vie perso. Concernant ma vie professionnelle, il me suffit de regarder derrière moi pour être fière du chemin parcouru, malgré les embûches. Mais aujourd'hui, je dois faire des choix cruciaux au niveau de mon job. Je suis convaincue que quel que soit mon choix, il suffira que je décide que je suis capable de réussir pour que tout se passe bien.
Voici une affirmation intéressante à écrire dans votre livre d'or qui va devenir votre livre de chevet :
Je décide que je suis capable de réussir
Ce livre d'or que vous pouvez commencer à écrire dès maintenant contient toutes les croyances positives qui vous portent, la philosophie personnelle que vous vous faites de la vie... Il sera fait des pensées librement choisies que vous y aurez inscrit.


3. Jusqu'en 2002, je ne me suis jamais posée de questions. Professionnellement, tout me réussissait. Puis mon nouveau job m'a fait douter de ce que je désirais vraiment. J'ai eu peur de... l'échec. j'ai bien compris que « l'échec » en tant que tel n'existe pas. Il ne s'agit que d'une nouvelle étape qui va me permettre d'ajuster mon mode de fonctionnement jusqu'à ce que je parvienne à atteindre les objectifs que je me serai fixés.

4. Je croyais que personne ne pouvait foncièrement changer. Je suis maintenant persuadée du contraire. Seulement, ce n'est pas facile à mettre en oeuvre et c'est une vigilance de tous les instants qui est nécessaire si je ne veux pas laisser revenir mes « vieux démons »... ex : j'ai décidé de faire beaucoup plus confiance à mes enfants... et il m'ont prouvé aujourd'hui même qu'ils n'étaient pas forcément dignes de ma confiance. Je me suis fâchée et je l'ai regretté aussitôt... Le chemin est long... très long...

Vous reliez entre elles des choses différentes, ce qui risque de créer de la confusion.
Souvenez-vous que vous avez décidé que vous n'aviez plus besoin d'être parfaite. Donc, si vous vous êtes fâchée, c'est parfait !
Par ailleurs, ça n'est pas parce que le comportement que vous avez adopté avec vos enfants n'a pas produit le résultat attendu qu'ils ne sont pas dignes de votre confiance. Ce sont deux choses distinctes. Faire confiance à l'autre est un choix. Il procure souvent plus d'avantages que d'inconvénients. Cependant, il arrivera toujours des situations où ce choix aura pu être pris en défaut. Cela n'indique pas forcément que c'est un mauvais choix... Ensuite chacun de vos enfants est différent. Votre "phrase" les met tous dans le "même paquet". Il vous faut adapter à leur degré de maturité les situations que vous leur proposez... Vous montrez bien en quelques phrases comment nous pouvons souvent arriver à des conclusions limitantes à partir d'une expérience... qui au départ mériterait au contraire d'être mise en valeur. L'important n'est pas tant de réussir du premier coup un nouveau comportement que de tenter quelque chose de nouveau. C'est précisément pour avoir tenté quelque chose de nouveau avec eux que vous pourriez vous féliciter. Le résultat que vous avez obtenu n'a pas été celui que vous attendiez. Cela signifie que vous allez devoir imaginer encore quelque chose de nouveau tout en faisant preuve de souplesse...


5. Auparavant, je réagissais selon un mode de fonctionnement fabriqué depuis très longtemps. Je ne réfléchissais pas, mes « croyances » me guidaient. Il ne s'agissait pas d'une attitude responsable en quelque sorte. Maintenant, je réagis en toute conscience : je sais quelle attitude avoir, je comprends parfaitement mes mécanismes de fonctionnement. En revanche, je ne suis toujours pas capable de maîtriser mes émotions. Je me laisse encore quelquefois envahir par elles. Mais je suis convaincue que la conscience est un premier pas vers l'accomplissement.

Merci pour votre partage et votre authenticité.

4. Sujets de réflexion :
* Que vous inspire l'histoire de Marilyn Hamilton ?
Beaucoup de respect et d'admiration. Elle aurait pu se laisser envahir par des pensées négatives, se lamenter sur son sort, se désespérer, devenir aigrie, agressive, se laisser mourir, que sais-je...

Bien au contraire, elle s'est dit qu'elle était la personne la plus adéquate pour perfectionner ce fameux fauteuil roulant puisqu'elle l'utilisait personnellement ! comme elle le trouvait inadapté, elle l'a modifié, amélioré, a monté une entreprise qui tourne formidablement bien. Elle a fait de son handicap un atout majeur pour sa réussite.
Journalisée

Pouvoir Illimité Anthony Robbins Cours PNL par correspondancePierre LASSALLE
Psychotherapeute et Hypnothérapeute
Mobile : 06 850 845 14
tel :+33 (0)2 98 05 25 50
url : http://pierrelassalle-psy-hypnose-brest.fr
Bibliographie : Biosynergie, Un chemin de creativite
Patrice LAURENT, Editions de Verlaque

RESSOURCES-FORMATION
56, rue de la Porte
29200 Brest
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2007, Simple Machines

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide ! Dilber MC Theme by HarzeM


Dernière visite de cette page par Google 14 Août 2017 - 16:32:01