Nouvelles: Bienvenue aux auditeurs et auditrices de Fréquence Bonheur et aux amis(es) de la Biosynergie. Ce forum d'entraide mutuelle vous est destinée. Les auditeurs de Fréquence Bonheur pourront y partager leurs questions et découvertes et surtout leurs sujets de réflexion.

  • 16 Octobre 2021 - 11:17:59

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
21
Emission N°7 (p.112-129) / Re : réponse à la leçon N°7
« Dernier message par Pierre le 26 Juin 2013 - 18:44:25 »
Beaucoup de richesses dans cet envoi. Vous progressez !
C'est à partir de maintenant que votre régularité à poster vos envois EN RESPECTANT VOTRE PLANNING devient essentielle.
Vous allez devoir bien choisir vos priorités car votre détermination et votre engagement seront testés par les évènements qui vont se présenter sur votre chemin.
C'est lorsqu'elles sont sur le point de récolter le fruit de leur travail qu'un grand nombre de personnes abandonne et on peut le constater sur ce forum.
Cela s'appelle du sabotage. Vous avez effectué un tiers de ce parcours et c'est là que vous pouvez faire une différence !
Soyez vigilant dans la poursuite de ce que vous avez entrepris et ce que vous obtiendrez dépassera toutes vos prévisions !
En toute sympathie,
Pierre LASSALLE


ENVOI N°7

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAITRÎSE DE VOTRE ESPRIT,
              OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU (3ème partie)
* Ce qu’il vous semble important de retenir :
Pour faire des représentations internes fécondes et dynamisantes qui me permettent de me mettre dans un état voulu, j'agis sur les sous-modalités VAKOG (qualitativement et quantitativement) de façon à me mettre dans un bon état   d'esprit en les adaptant à des situations fécondes et positives. Chaque fois que je veux me débarrasser d'une représentation interne négative et paralysante qui me dérange, je fais appel à la technique du cout de fouet. Ainsi lorsque je m'énerve face aux critiques de mes supérieurs même si elles sont logiques et constructives, je fais une représentation interne sous forme d'image de ma nervosité. Je place cette image au centre de mon champ visuel. J'agrandis cette image en lui appliquant de la lumière. Je fais une représentation interne sous forme d'image de la situation désirée (Calme, gaieté et sérénité) je place cette image dans un petit tableau sans cadre assombri et sans luminosité en bas et à droite de mon champ visuel. D'un seul coup, j'aligne les deux images par le cout de fouet et la petite image écrase la grande image qui s'envole sous forme de petites particules qui deviennent  de plus en plus invisibles. J'agrandis ma nouvelle image désirée dans un grand cadre je la rapproche de moi et je lui applique de la lumière et des colleurs pour qu’elle soit plus claire et nette.
Belle application remarquable. Vous ne dites pas comment vous vous sentez après cette modification de vos représentations internes. On parle du VAKOG et non pas du VAKON...
      
* Expliquez en quelques lignes la technique du lance-pierres (variante du coup de fouet)
J'imagine un  lance-pierres. Je fais une représentation mentale de l'image de la conduite que je veux changer (anxiété, tristesse, nervosité). Je la place devant les branches. Je la repousse très loin. J'imagine l'image de la nouvelle conduite que je veux adopter (Bonne humeur, gaieté , sourire ). Je la place dans la fronde que je tire au maximum pour atteindre la petite image lointaine puis je relâche et mon image désirée pénètre dans mon cerveau en détruisant l'ancienne. Je sens un soulagement en criant le mot OUF.
Bonne description à utiliser régulièrement pour en saisir toute la richesse...

* Evaluation de vos acquisitions
Comment adoptons-nous les croyances fécondes et nous débarrassons-nous des croyances stériles ?
Récapitulez les deux étapes :
1. La première étape a consisté à Je prends conscience de l'effet positif et dynamisant que ces croyances ont sur moi.
2. La deuxième étape a été franchie en adoptant les sous modalités VAKON de mes croyances fécondes à celles qui ne le sont pas en prenant conscience de ce changement.
Oui.
Rappel : On parle du VAKOG et non pas du VAKON...


Chap.7 : LA SYNTAXE DU SUCCÈS
* Quelle différence y-a-t-il entre “le chien a mordu Pierre” et “Pierre a mordu le chien” ?
L'ordre dans lequel sont placés les mots change radicalement le sens de la phrase. Il s'agit des mêmes mots disposés différemment et qui donnent deux phrases dont le sens est totalement différent.
Exact.

* Qu’est-ce qu’une stratégie ?
C'est l'ensemble des facteurs : représentations internes, syntaxe et sous modalités. La mise en œuvre de ces éléments selon une syntaxe c’est-à-dire selon un ordre logique permet d'obtenir des objectifs (état fécond dans lequel je me trouve en ce moment).
Oui. L'ordre dans lequel vous faites intervenir ces éléments sensoriels n'est pas nécessairement "logique". Il s'agit plutôt d'un ordre qui est opérationnel, c'est à dire qui produit les résultats désirés. Tout ce qu'on peut dire c'est que cette séquence fonctionne et donc que si vous la modélisez, vous obtiendrez les mêmes résultats.

* Quels sont les éléments constitutifs de la syntaxe ?
Ce sont les ingrédients : les cinq sens visuels : auditifs, kinesthésiques, olfactifs et gustatifs. La quantité des sous-modalités et la syntaxe

* Ce qu’il vous semble important de retenir :
J'adopte une stratégie de communication(interne et externe) détaillée, claire et précise visant des résultats que je cherche. Je réussi à transmettre mon message d'une façon claire précise et convaincante à mes interlocuteurs. Un climat de compréhension s'installe d'abord avec moi-même et ensuite avec les autres. Une mauvaise stratégie de communication donne des résultats catastrophiques: Un mauvais esprit dans le cas d'une communication interne et un désaccord avec les autres dans celui d'une communication externe.


2. Application à votre vie personnelle :
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris. Dans votre intérêt, soyez aussi précis(e) que possible.
   
En entendant, presque chaque jour, les remarques de mon supérieur qui ne sont pas toujours logiques et constructives et pour ne pas m'énerver, j'applique la méthode du coup de fouet et sa variante du lance pierres. J'imagine une image de nervosité qui est la conduite que je veux changer face aux critiques; je la place plus loin devant les branches du lance pierres .J'imagine une autre image de bon humeur et de joie qui est la nouvelle conduite que je veux adopter; Je la place dans la fronde que je tends au maximum et que je relâche pour atteindre ma nervosité poussée plus loin. D'un seul coup je sens la joie et la bonne humeur s'installer à l'intérieur de mon cerveau en remplacement de la nervosité et la mauvaise humeur. Pour sentir un soulagement je crée OUF. À l'issue de cet effort d'imagination mentale; j'ai pris conscience des sous-modalités fécondes qui accompagnent mon nouveau état. J'applique une stratégie féconde  dans mes communications avec les autres (mes supérieurs et mes subordonnés). J'installe un climat de compréhension avec tout le monde. Je m'entraine chaque jour en faisant un effort mental à manipuler les sous-modalités face à différentes situations. Je sens que je commence à réaliser des progrès même si cela est abstrait.
Merci pour votre partage et votre mise en application. Récolte en vue. Persévérez !   
   
3. Vécu des exercices proposés :
* Expérience du lance-pierres : son application à une conduite que vous voulez modifier
N’hésitez pas à renouveler plusieurs fois l’expérience pour bien l'intégrer.
Décrivez la nouvelle image de vous-même et ses submodalités. Merci de partager vos sensations et votre vécu.
Suite à l'application de la technique du lance pierres à l'expérience décrite dans la question précédente, j'ai senti un changement des sous-modalités : L'image est devenue plus claire, j'ai senti une harmonie entre mon intérieur et ma physiologie, je communique bien et j'ai confiance davantage en moi. Je me sens plus calme plus détendu, mes idées et mes pensées sont claires et précises.
Merci de l'avoir dit. Il est très important de continuer à développer une excellente image de vous-même et de la décrire sensoriellement.

* Découverte des différences de représentations internes dans leurs sous-modalités entre une expérience d’incertitude et de doute et une expérience dans laquelle vous êtes absolument sûr(e) de quelque chose.
Complétez les colonnes du tableau ci-dessous en mettant en évidence les sous-modalités spécifiques à chacune des expériences.
Caractéristiques d’une expérience de douteCaractéristiques d’une expérience de certitude
Dans l'expérience du doute,
L'image est floue(V)
Les sons ne sont pas précis (A)
Je sens une amertume et une légère angoisse(K)
Les odeurs ne sont pas bien déterminées.
Je me sens dissocié de cette image lointaine.
Dans l'expérience de certitude,
Je vois devant mois une grande image claire et nette avec mes couleurs préférées(V),
Cette image est accompagnée dans mon imagination par des sons facilement détectables :
celui de musique, de l'eau et des oiseaux(A)
Je sens une fierté , de la joie et de la sérénité.
Je suis très heureux et j'ai une grande confiance en moi(K).
Je suis associé à cette représentation et je prends bien conscience des sous-modalités fécondes qui l'accompagnent.
Bon travail et Observations intéressantes. En ce qui concerne les sensations kinesthésiques, observez précisément votre ressenti corporel : lourdeur ou légèreté, sécheresse ou humidité, sombre ou lumineux, chaud ou froid, picotements ? Frissons ? Autres sensations ? Dans quels endroits précis de votre corps ?

* Alignement des sous-modalités d’une expérience de doute sur celles d’une expérience de certitude.
rappel : Une croyance est un puissant état affectif de certitude que vous avez sur les êtres, les choses, les idées, ou les événements de la vie.
Votre vécu :
Je suis sûr et certain que j'aime ma femme, c'est mon expérience de certitude.
L'expérience dont je doute : mon chef peut me faire du mal si je lui donne l'occasion.
J'aligne les sous- modalités que je sens quand je suis avec ma  femme sur celles que je sens quand je suis avec mon chef au bureau.
Je sens un peu de tranquillité et mon avis négatif à propos de mon chef commence à disparaitre.

Il est important d'observer comment vous vous sentez, quel est votre état quand vous alignez les sub-modalités. Autrement dit, il est important d'apprendre à progressivement cesser de penser pour sentir
Je vous propose d'écrire de la main gauche d'une écriture appliquée et avec un crayon à papier sur une feuille non quadrillée le texte suivant :
La réceptivité rend objectif par son éclairage neutre.La réceptivité ne s'adresse pas seulement à nos cinq sens.Elle vise aussi : les émotions et sentiments : réceptivité en profondeur en sentant ses émotions au lieu de les penser. Etre attentif au dépôt d'un sentiment, d'une conviction que l'on porte dans son être entier, et non seulement par des formules intellectuelles. "Sentir" sa colère (ce qui peut être subitement très drôle), sa joie, sa tristesse, c'est découvrir leur racine au coeur de nous-même; les vivre, non les subir.

- Exercice sur la colère :
En vous référant au texte ci-dessus,mais égale­ment à d'autres moyens que vous connaissez, indi­quez les diverses manières d'enrayer une colère.
Choisissez un de ces antidotes de la colère et représentez-le par un dessin que vous allez peindre ou colorier.

Vous pourrez alors scanner votre dessin et le poster.

4. Sujets de Réflexion
Soyez attentif durant cette semaine à vos états intérieurs. Isolez à partir de vos observations votre façon particulière et personnelle de vous “déprimer”. Que faites-vous pour aboutir à ce résultat qu’on appelle “dépression” ?
Durant cette semaine , j'ai pris conscience que chaque fois que j'adopte une communication interne négative à propos de quelque chose qui me dérange, je me trouve tout de suite dans un état de dépression. Chaque fois que je me dissocie de l'événement en éloignant la représentation interne négative je sors de la dépression.
Très bien observé. Belle prise de conscience ! Merci de l'avoir dit.

L’état d’amour
Rappelez-vous votre premier baiser, la première fois où vous vous êtes tenus par la main, ou ce jour où l’on a fait preuve d’une gentillesse merveilleuse à votre égard... Rendez l’image à nouveau, proche et lumineuse.
A partir de cet état, comment allez-vous traiter celui ou celle que vous aimez ?

Je traite ma femme que  j'aime toujours avec beaucoup de respect, Je lui lance des mots romantiques et affectifs pour lui exprimer mes sentiments.
22
Emission N°7 (p.112-129) / réponse à la leçon N°7
« Dernier message par RAMSSISSE le 23 Juin 2013 - 20:14:41 »
ENVOI N°7

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAITRÎSE DE VOTRE ESPRIT,
              OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU (3ème partie)
* Ce qu’il vous semble important de retenir :
<Pour faire des représentations internes fécondes et dynamisantes  qui me permettent de se mettre dans un état voulu, j'agis sur les sous- modalités VAKON( qualitativement et quantitativement) de façon à se mettre dans un bon état   d' esprit en les adaptant à des situations fécondes et positives. Chaque fois que je veux me débarrasser d'une représentation interne négative et paralysante qui me dérange, je fais appel à la technique du cout de fouet. Ainsi lors que je m'innerve face aux critiques de mes supérieurs même s'elles sont logiques et constructives :Je fais une représentation interne sous forme d'image de ma nervosité . Je place cette image au centre de mon champ visuel. J'agrandit cette image en lui appliquant de la lumière. Je fais une représentation interne sous forme d'image de la situation désirée(Calme, gaieté et sérénité) je place cette image dans un petit tableau sans cadre assombri et sans luminosité en bat et à droite de mon champ visuel .D'un seul coup; j'aligne les deux images par le cout de fouet et la petite image écrase la grande image qui s'envole sous forme de petites particules qui deviennent  de plus en plus invisibles. J'agrandis ma nouvelle image désirée dans un grand cadre je la rapproche de moi et je lui applique de la lumière et des colleurs pour qu’elle soit plus claire et nette.       >
      
      
      
* Expliquez en quelques lignes la technique du lance-pierres (variante du coup de fouet)
< J'imagine un  lance- pierres. Je fais une représentation mentale de l'image de la conduite que je veux changer(anxiété, tristesse, nervosité)  . je la place devant les branches .je la repousse très loin .j'imagine l'image de la nouvelle conduite que je veux adopter(Bon humeur, gaieté , sourire ).Je la place dans la fronde que je tire au maximum pour atteindre la petite image lointaine puis je relâche et mon image désirée pénètre dans mon cerveau en détruisant l'ancienne .Je sens un soulagement en créant le mot OUF. >.


* Evaluation de vos acquisitions
Comment adoptons-nous les croyances fécondes et nous débarrassons-nous des croyances stériles ?
Récapitulez les deux étapes :
1. La première étape a consisté à < Je prends conscience de l'effet positif et dynamisant que ces croyances ont sur moi.>
2. La deuxième étape a été franchie en < adoptant les sous modalités VAKON de mes croyances fécondes à celles qui ne le sont pas en prenant conscience de ce changement.>


Chap.7 : LA SYNTAXE DU SUCCÈS
* Quelle différence y-a-t-il entre “le chien a mordu Pierre” et “Pierre a mordu le chien” ?
< L'ordre dans lequel sont placés les mots change radicalement le sens de la phrase. Il s'agit des mêmes mots disposés différemment et qui donnent deux phrases dont le sens est totalement différent. >

* Qu’est-ce qu’une stratégie ?
< C'est l'ensemble des facteurs : représentations internes ,syntaxe et sous modalités .La mise en œuvre de ces éléments selon une syntaxe c’est-à-dire selon un  ordre logique permet d'obtenir des objectifs(état fécond dans lequel je me trouve en ce moment). >

* Quels sont les éléments constitutifs de la syntaxe ?
< Se sont les ingrédients: les cinq sens visuels; auditifs ,kinéstisiques, olfactifs et gustatifs.La quantité des sous- modalités et la syntaxe.>

* Ce qu’il vous semble important de retenir :
< J'adopte une stratégie de communication(interne et externe) détaillée, claire et précise visant des résultats que je cherche. Je réussi à transmettre mon message d'une façon claire précise et convaincante à mes interlocuteurs. Un climat de compréhension s'installe d'abord avec moi-même et ensuite avec les autres. Une mauvaise stratégie de communication donne des résultats catastrophiques: Un mauvais esprit dans le cas d'une communication interne et un désaccord avec les autres dans celui d'une communication externe.    >


2. Application à votre vie personnelle :
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris. Dans votre intérêt, soyez aussi précis(e) que possible.
   
< En entendant, presque chaque jours, les remarques de mon supérieur qui ne sont pas toujours logiques et constructives et pour ne pas m'énerver j'applique la méthode du cout de fouet et sa variante du lance pierres. J'imagine une image de nervosité qui est la conduite que je veux changer face aux critiques ;je la place plus loin devant les branches du lance pierres .J'imagine une autre image de bon humeur et de joie qui est la nouvelle conduite que je veux adopter ; Je la place dans la fronde que je tend au maximum et que je relâche pour atteindre ma nervosité poussée plus loin . D'un seul cout je sent la joie et la bonne humeur s'installer à l'intérieur de mon cerveau en remplacement de la nervosité et la mauvaise humeur. Pour sentir un soulagement je crée OUF. à l'issue de cet effort d'imagination mentale; j'ai pris conscience des sous- modalités fécondes qui accompagnent mon nouveau état. J'applique une stratégie féconde  dans mes communications avec les autres (mes supérieurs et mes subordonnés). J'installe un climat de compréhension avec tout le monde. Je m'entraine chaque jours en faisant un effort mental à manipuler les sous- modalités face à différentes situations. Je sens que je commence à réaliser des progrès même si cela est abstrait.   >
   
   
3. Vécu des exercices proposés :
* Expérience du lance-pierres : son application à une conduite que vous voulez modifier
N’hésitez pas à renouveler plusieurs fois l’expérience pour bien l'intégrer.
Décrivez la nouvelle image de vous-même et ses submodalités. Merci de partager vos sensations et votre vécu.
< Suite à l'application de la technique du lance pierres à l'expérience décrite dans la question précédente, j'ai senti un changement des sous- modalités: L', image est devenue plus claire, j'ai senti une harmonie entre mon intérieur et ma physiologie ,je communique bien et j'ai confiance davantage en moi. Je me sent plus calme plus détendu, mes idées et mes pensées sont claires et précises. >

* Découverte des différences de représentations internes dans leurs sous-modalités entre une expérience d’incertitude et de doute et une expérience dans laquelle vous êtes absolument sûr(e) de quelque chose.
Complétez les colonnes du tableau ci-dessous en mettant en évidence les sous-modalités spécifiques à chacune des expériences.
Caractéristiques d’une expérience de douteCaractéristiques d’une expérience de certitude
< Dans l'expérience du doute ,L'image est flou(V)
Les sons ne sont pas précis (A)
Je sens une amertume et une légère angoisse(K)
Les odeurs ne sont pas bien déterminés. Je me sens dissocié de cette image lointaine.
>
< Dans l'expérience de certitude ,Je vois devant mois une grande image claire et nette avec mes couleurs préférables(V),Cette image est accompagnée dans mon imagination par des sons facilement dètectables : celui de musique, de l'eau et des oiseaux(A) Je sens une fierté , de la joie et de la sérénité  . Je suis très heureux et j'ai une grande confiance en moi(K).Je suis associé à cette représentation et je prends bien conscience des sous- modalités fécondes qui l'accompagnent. >
   
* Alignement des sous-modalités d’une expérience de doute sur celles d’une expérience de certitude.
rappel : Une croyance est un puissant état affectif de certitude que vous avez sur les êtres, les choses, les idées, ou les événements de la vie.
Votre vécu :
<  Je suis sûr et certain que j'aime ma femme , c'est mon expérience de certitude. L'expérience dont je doute:  mon chef peut me faire du mal si je lui donne l'occasion. J'aligne les sous- modalités que je sens quand je suis avec ma  femme sur celles que je sens quand je suis avec mon chef au bureau .Je sens un peu de tranquillité et mon avis négatif à propos de mon chef commence à disparaitre. >

4. Sujets de Réflexion
Soyez attentif durant cette semaine à vos états intérieurs. Isolez à partir de vos observations votre façon particulière et personnelle de vous “déprimer”. Que faites-vous pour aboutir à ce résultat qu’on appelle “dépression” ?
< Durant cette semaine , j'ai pris conscience que chaque fois que j'adopte une communication interne négative à propos de quelque chose qui me dérange, je me trouve tout de suite dans un état de dépression. Chaque fois que je me dissocie de l'événement en éloignant la représentation interne négative je sort de la dépression. >

L’état d’amour
Rappelez-vous votre premier baiser, la première fois où vous vous êtes tenus par la main, ou ce jour où l’on a fait preuve d’une gentillesse merveilleuse à votre égard... Rendez l’image à nouveau, proche et lumineuse.
A partir de cet état, comment allez-vous traiter celui ou celle que vous aimez ?

< Je traite ma femme que  j'aime toujours avec beaucoup de respect ,Je lui lance des mots romantiques et affectifs pour lui exprimer mes sentiments. >





23
Emission N°6 (p.104-112) / Re : Synthèse N°6
« Dernier message par Pierre le 11 Juin 2013 - 00:29:14 »
ENVOI N°6

Vous montrez une bonne compréhension des bases. Vous avez besoin d'approfondir cette émission en l'appliquant à de nouvelles situations à transformer et de continuer à vous familiariser avec l'alignement des sous-modalités.
Bravo pour votre régularité et votre persévérance. C'est cela le plus important !
Utilisez les canevas fournis avec chaque émission afin d'améliorer la présentation de vos compte-rendus.
En toute sympathie,
Pierre LASSALLE


1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAÎTRISE DE VOTRE ESPRIT,
      OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU (2ème partie)
* Ce qu'il vous semble important de retenir :    
J'ai pris conscience pour la première fois de l'importance des prédicats sensoriels et des tournures prédicatives. C'est un moyen très efficace pour une bonne communication avec les autres. Ainsi, en faisant attention à ce qu'ils disent mes interlocuteurs je les classe dans l'un des éléments de la grille V.A.K.O.G. En fonction de cette classification, je communique avec eux en utilisant les prédicats et les tournures prédicatives de leur classe. Si je suis de la même classe qu’eux on se comprendra très bien. / oui
          J'ai compris profondément  les sous- modalités et leur manipulation. Pour faire des représentations fécondes et efficaces qui me conviennent, j’agis sur les modalités VAKOG.
        J'ai compris aussi comment passer à l'action lorsque je reporte un travail qu'il faut faire mais qui ne me motive pas. Il suffit d'appliquer les sous-modalités d'une expérience motivante dont je suis très satisfait à l'expérience non motivante.
/ oui
       J’ai compris également la formidable technique du coup de fouet qui m'aide à me débarrasser des mauvaises expériences démotivantes qui me chagrinent et de les remplacer par les expériences positives fécondes et motivantes qui me procurent du plaisir et qui me donnent de l'énergie pour faire face aux différentes situations de la vie.
/ oui
      J'ai compris enfin qu’ 'il ne suffit pas d'écouter les cassettes et de répondre aux envois mais qu'il faut appliquer les techniques à ma vie quotidiennes en guise d'expérimentation pour bien s'approprier de la méthode.
/ oui
      
* Citer les trois étapes de la méthode du coup de fouet :
1) Identifier en faisant une représentation du  comportement, la conduite ou l'habitude qui me dérange et que je veux changer.
2) Faire une représentation claire, précise  et concise de la nouvelle conduite ou comportement que je veux adopter en état dissocié.
3) Lier les deux représentations sous forme d'images par la méthode du cout de fouet qui consiste à : Faire une grande image de la représentation indésirable dans un grand cadre en lui appliquant des lumières lumineuses et des couleurs vives de façon qu’ 'elle soit très nette et claire et placer là au centre du champ visuel. En bas à droite : Placer une petite image de la représentation que je veux adopter en lui appliquant une lumière sombre de façon qu’elle ne soit pas bien visible .D'un seul cout à grandir la petite image jusqu’ ce qu’elle écrase la grande image qui s'envole en éclat dans le ciel sous formes des petites particules invisibles. Appliquer à cette nouvelle image qui représente ma nouvelle conduite et qui envahi tout mon champ visuel une lumière lumineuse et des couleurs pour qu’elle soit plus nette. Puis je crée au fond de moi même OUF qui est un soulagement d'avoir se débarrasser de mes mauvais comportements qui m'ont fait souffrir par ce qu’ils sont incompatibles avec mes aspirations et mon système de valeur.
Bonne intégration. Bravo !

* Evaluation de vos acquisitions : Indiquez le système sensoriel auquel correspond le prédicat employé dans les phrases suivantes en cochant la case correspondante :

Codes utilisés dans le tableau :
V pour Visuel
A pour Auditif
K pour Kinesthésique
O pour Olfactif/Gustatif
N pour Non spécifique
<-- V/A/K/O/N --> <-- C'est ici qu'il faut écrire la lettre correspondant à la réponse choisie -->
V
A
K
O
N
- 1 - Une perspective nouvelleV
- 2 - Une pilule amèreO
- 3 - Une situation harmonieuseA
- 4 - Un caractère douxK
- 5 - Une décision lourdeK
- 6 - Un contrat solideK
- 7 - Un savoir nouveauN
- 8 - Une vision lumineuseV
- 9 - Une situation molleK
-10 - Un type puantO
-11 - Une pensée différenteN
-12 - Un mot qui résonneA
Excellent ! Bravo !

2. Application à votre vie personnelle :    
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris.
Dans votre intérêt, soyez aussi précis que possible.
Au cours de cette semaine, j'ai fait attention à tous ce que dit mon chef hiérarchique et j'en ai déduit qu’il est auditif. Pendant toutes mes communications avec lui j'emploie les prédicats et les tournures prédicatifs auditifs et j'ai constaté qu’on communique bien.
Concernant la mise en œuvre des sous-modalités, j'ai appliqué les sous-modalités d'une expérience motivante à l'expérience démotivante. Ainsi, j'ai transposé toutes les sous- modalités VAKOG de la pratique régulière du sport qui est ma ressource féconde et qui me procure beaucoup de satisfaction et du plaisir à mon expérience démotivante qui consiste à faire une programmation détaillée de toutes les tâches que je veux faire dans la journée et d'en faire une évaluation à la fin de la journée. En faisant cette transposition, j'ai pris mon stylo et j'ai commencé à faire mon programme journalier.

Vous ne dites pas quels ont été les résultats de cette expérience et en quoi cela vous a permis de vous motiver.
   
3. Vécu des exercices proposés :
* Expérience de motivation
Merci de communiquer votre vécu en faisant apparaître les sous-modalités qui vous mettent "en état d'agir".
Pendant l'exercice de mes activités préférées qui sont le sport et la lecture, mes sous- modalités préférées qui me mettent dans l'état d'agir sont les suivantes:
A : Lumière lumineuse blanche, couleur vive : bleu, orange, vert et blanc. Je Pratique le sport dans la verdure et à côté de l'eau.
A: Musique douce et harmonieuse, son en provenance de la nature : oiseaux et eaux. J’aime beaucoup le calme et le silence pendant la lecture.
K: Air frais et température douce. J’aime la fraicheur en provenance de l’eau, des arbres et des montagnes.
J'aime les bonnes odeurs des parfums pendant la lecture et en provenance des fleurs et des arbres pendant la pratique du sport.



* Découverte des différences de représentations internes dans leurs sous-modalités entre une expérience motivante et une expérience non-motivante.
Le déroulement de cette recherche personnelle est le suivant :
1) Description bref de l'expérience motivante avec un contexte (jour, lieu, heure, situation)
2) Revivre l'expérience et repérez les sous-modalités concernant les canaux sensoriels (VAKOG). Retranscrire ces sous-modalités dans la colonne correspondante du tableau ci-dessous en les triant selon le VAKOG.
3) Description bref de l'expérience non motivante avec un contexte  (jour, lieu, heure, situation)
4) Revivre l'expérience et repérez les sub-modalités concernant les canaux sensoriels (VAKOG). Retranscrire ces sous-modalités dans la colonne correspondante du tableau ci-dessous en les triant selon le VAKOG.
5) Etablir un tableau comparatif deux colonnes de ces sous-modalités :

Expérience MotivanteExpérience non motivante
V<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
A<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
K<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
O<-- Vos observations --><-- Vos observations -->
G<-- Vos observations --><-- Vos observations -->

Indiquez ici vos observations.
Pendant mon expérience motivante les sous-modalités relevées sont les suivantes:
V: les lumières sont lumineuses, les couleurs sont vives, les lieux sont spacieux et l'horizon est lointain. Il  y a la verdure de la nature.
A: Les lieux sont relativement calmes, Les sons musicaux ou en provenance de la nature sont rythmés et harmonieux.
K: Je sens la fraicheur de l'air et en provenance de la nature notamment eau et arbre.
O: Je sens des bonnes odeurs en provenance des fleurs ou des arbres ou des parfums.

Collecte d'informations intéressante.

*Alignement des sous-modalités d'une expérience non-motivante (expérience II) sur celles d'une expérience motivante (expérience I).
Présentez cela en un tableau à 4 colonnes :
Expérience Motivante (I)Expérience non motivante (II)Expérience non motivante (II)
transformée en expérience motivante
V<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
A<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
K<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
O<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->
G<-- Sous-modalités trouvées
dans le paragraphe précédent -->
<-- Sous-modalités de départ --><-- Sous-modalités transformées
en les alignant sur celles
de l'expérience motivante -->

Mon expérience non motivante consiste à réussir la rédaction quotidienne d'un programme à effectuer pendant la journée et d'en faire l'évaluation à la fin de la journée. Les sous-modalités relevées pendant ma représentation internes sont les suivantes :
V: Image flou.Les lumières sont faibles voire sombres. Les lieux sont restreints
A: Pas de son identifiable mais il y a une communication interne négative.
K : l’atmosphère est lourde. Ce qui me touche n'est pas lisse ni solide .
O: les odeurs sont normales.


Visualisez la dernière colonne de ce tableau et sentez comment après avoir modifié ses sous-modalités, l'expérience non motivante est devenue motivante.
Votre vécu :
<-- C'est ici qu'il faut écrire votre compte-rendu -->
Vous ne dites pas comment vous avez aligné les sous-modalités de l'expérience motivante sur celles de l'expérience non-motivante et quels résultats vous avez obtenus.


4. Sujet de réflexion :
* Imaginez ce que serait votre vie si toutes vos expériences heureuses vous revenaient en mémoire sous la forme d'images lumineuses, proches et colorées, de sons joyeux, mélodiques et rythmés, de contacts chauds, doux et apaisants.
Si les choses sont ainsi, je passerai des moments agréables chaque jour. Je  serai en très bonne santé mentale et j’arriverai à maîtriser parfaitement mon cerveau. Je mobiliserai mes ressources fécondes et mes pensées positives.
Vous gagnerez à développer davantage vos idées et à passer tous vos verbes au présent de l'indicatif afin de faire comme si vous étiez en train de vivre la scène que vous décrivez. Utilisez votre imagination pour élargir vos possibilités et donnez plus de détails.
Je passe des moments agréables chaque jour. Je  suis en très bonne santé mentale et je maîtrise parfaitement mon cerveau. Je mobilise mes ressources fécondes et mes pensées positives.

24
Emission N°6 (p.104-112) / Synthése N°6
« Dernier message par RAMSSISSE le 10 Juin 2013 - 21:50:52 »
ENVOI N°6

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAÎTRISE DE VOTRE ESPRIT,
OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU (2ème partie)
* Ce qu´il vous semble important de retenir :
<J'ai pris conscience pour la première fois de l'importance des prédicats sensoriels et des tournures prédicatives. C'est un moyen très efficace pour une bonne communication avec les autres. Ainsi, en faisant attention à ce qu'ils disent mes interlocuteurs je les classe dans l'un des éléments de la grille V.A.K.O.N . En fonction de cette classification, je communique avec  eux en utilisant les prédicats et les tournures prédicatives de leur classe. Si je suis de la même classe qu’eux on se comprendra très bien.
          J'ai compris profondément  les sous- modalités et leur manipulation. Pour faire des représentations fécondes et efficaces qui me conviens-j’ agi sur les modalités VAKON.
        J'ai compris aussi comment passer à l'action lorsque je reporte un travail qu'il faut faire mais qui ne me motive pas. Il suffit d'appliquer les sous- modalités d'une expérience motivante dont je suis très satisfait à l'expérience non motivante.
       J’ai compris également la formidable technique du coup de fouet qui m'aide à me débarrasser des mauvaises expériences démotivantes qui me chagrinent et de les remplacer par les expériences positives fécondes et motivantes qui me procurent du plaisir et qui me donnent de l'énergie pour faire face aux différentes situations de la vie.
      J'ai compris enfin qu’ 'il ne suffit pas d'écouter les cassettes et de répondre aux envois mais qu'il faut appliquer les techniques à ma vie quotidiennes en guise d'expérimentation pour bien s'approprier de la méthode.>

* Citer les trois étapes de la méthode du coup de fouet :
1) < Identifier en faisant une représentation du  comportement, la conduite ou         l'habitude qui me dérange et que je veux changer.>

2) <Faire une représentation claire, précise  et concise de la nouvelle       conduite ou comportement que je veux adopter en état dissocié.>

3) <Lier les deux représentations sous forme d'images par la méthode du cout de fouet qui consiste à : Faire une grande image de la représentation indésirable dans un grand cadre en lui appliquant des lumières lumineuses et des couleurs vives de façon qu’ 'elle soit très nette et claire et placer là au centre du champ visuel. En bas à droite : Placer une petite image de la représentation que je veux adopter en lui appliquant une lumière sombre de façon qu’elle ne soit pas bien visible .D'un seul cout à grandir la petite image jusqu’ ce qu’elle écrase la grande image qui s'envole en éclat dans le ciel sous formes des petites particules invisibles. Appliquer à cette nouvelle image qui représente ma nouvelle conduite et qui envahi tout mon champ visuel une lumière lumineuse et des couleurs pour qu’elle soit plus nette. Puis je crée au fond de moi même OUF qui est un soulagement d'avoir se débarrasser de mes mauvais comportements qui m'ont fait souffrir par ce qu’ils sont incompatibles avec mes aspirations et mon système de valeur.>

* Evaluation de vos acquisitions : Indiquez le système sensoriel auquel correspond le prédicat employé dans les phrases suivantes en cochant la case correspondante :
Codes utilisés dans le tableau :
V pour Visuel
A pour Auditif
K pour Kinesthésique
O pour Olfactif/Gustatif
N pour Non spécifique
<-- V/A/K/O/N --> <-- C'est ici qu'il faut écrire la lettre correspondant à la réponse choisie -->
               
- 1 - Une perspective nouvelle V               
- 2 - Une pilule amère   O               
- 3 - Une situation harmonieuse      A         
- 4 - Un caractère doux    K               
- 5 - Une décision lourde   K            
- 6 - Un contrat solide   K            
- 7 - Un savoir nouveau   N            
- 8 - Une vision lumineuse   V            
- 9 - Une situation molle   K            
-10 - Un type puant   O            
-11 - Une pensée différente   N            
-12 - Un mot qui résonne   A            


2. Application à votre vie personnelle :
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris.
Dans votre intérêt, soyez aussi précis que possible.
<Au cours de cette semaine, j'ai fait attention à tous ce qu’il dit mon chef hiérarchique et j'ai déduit qu’il est auditif. Pendant toutes mes communications avec lui j'emploi les prédicats et les tournures prédicatifs auditifs et j'ai constaté qu’on communique bien.
       Concernant la mise en œuvre des sous- modalités, j'ai appliqué les sous- modalités d'une expérience motivante à l'expérience démotivante. Ainsi, j'ai transposé toutes les sous- modalités VAKON de la pratique régulière du sport qui est ma ressource féconde et qui me procure beaucoup de satisfaction et du plaisir à mon expérience démotivante qui consiste à faire une programmation détaillée de toutes les tâches que je veux faire dans la journée et d'en faire une évaluation à la fin de la journée. En faisant cette transposition, j'ai pris mon stylo et j'ai commencé à faire mon programme journalier. >

3. Vécu des exercices proposés :

* Expérience de motivation
Merci de communiquer votre vécu en faisant apparaître les sous-modalités qui vous mettent “en état d’agir”.
<Pendant l'exercice de mes activités préférées qui sont le sport et la lecture, mes sous- modalités préférées qui me mettent dans l'état d'agir sont les suivantes: A : Lumière lumineuse blanche, couleur vive : bleu, orange, vert et blanc .Je Pratique le sport dans la verdure et à côté de l'eau. A: Musique douce et harmonieuse, son en provenance de la nature : oiseaux et eaux. J’aime beaucoup le calme et le silence pendant la lecture. K: Air frais et température douce. J’aime la fraicheur en provenance de l’eau, des arbres et des montagnes .J'aime les bonnes odeurs des parfums pendant la lecture et en provenance des fleurs et des arbres pendant la pratique du sport.>


* Découverte des différences de représentations internes dans leurs sous-modalités entre une expérience motivante et une expérience non-motivante.
Indiquez ici vos observations.
<Pendant mon expérience motivante les sous- modalités relevées sont les suivantes: V: les lumières sont lumineuses, les couleurs sont vives, les lieux sont spacieux et l'horizon est lointain. Il  y a la verdure de la nature .A: Les lieux sont relativement calmes, Les sons musicaux ou en provenance de la nature sont rythmés et harmonieux. K: Je sens la fraicheur de l'air et en provenance de la nature notamment eau et arbre. O: Je sens des bonnes odeurs en provenance des fleurs ou des arbres ou des parfums.>


*Alignement des sous-modalités d’une expérience non-motivante (expérience II) sur celles d’une expérience motivante (expérience I).
Votre vécu :
<Mon expérience non motivante consiste à réussir la rédaction quotidienne d'un programme à effectuer pendant la journée et d'en faire l'évaluation à la fin de la journée .Les sous - modalités relevées pendant ma représentation internes sont les suivantes .V: Image flou . Les lumières sont faibles voire sombres. Les lieux sont restreints A: Pas de son identifiable mais il y a une communication interne négative. K : l’atmosphère est lourde. Ce qui me touche n'est pas lisse ni solide .O: les odeurs sont normales. >

4. Sujet de réflexion :

* Imaginez ce que serait votre vie si toutes vos expériences heureuses vous revenaient en mémoire sous la forme d’images lumineuses, proches et colorées, de sons joyeux, mélodiques et rythmés, de contacts chauds, doux et apaisants.

 Si les choses sont ainsi, je passerai des moments agréables chaque jour. Je   serai en très bonne santé mentale et j’arriverai à maîtriser parfaitement mon cerveau. Je mobiliserai mes ressources fécondes et mes pensées positives.
25
Emission N°5 (p.96-104) / Re : synthése de la leçon N° 5
« Dernier message par RAMSSISSE le 08 Juin 2013 - 20:47:38 »
Merci pierre pour les conseils que vous ne cessez de me prodiguer malgré la contrainte du temps.
26
Emission N°5 (p.96-104) / Re : synthése de la leçon N° 5
« Dernier message par Pierre le 03 Juin 2013 - 19:38:04 »
Les accompagnements peuvent avoir lieu ou pas selon le temps dont je dispose.
L'important c'est votre détermination et votre régularité.

Tracez votre route sans attendre confirmation de quoi que ce soit et la lumière se fera !

En toute sympathie,

Pierre LASSALLE
27
Emission N°5 (p.96-104) / Re : synthése de la leçon N° 5
« Dernier message par RAMSSISSE le 01 Juin 2013 - 20:17:31 »
Merci Pierre pour votre accompagnement. Mes envois N° 3 et 4 ne sont pas encore annotés.
28
Emission N°5 (p.96-104) / Re : synthèse de la leçon N° 5
« Dernier message par Pierre le 27 Mai 2013 - 01:17:53 »
ENVOI N°5

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAÎTRISE DE VOTRE ESPRIT,
      OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU
* Ce qu’il vous semble important de retenir :    
J'ai retenu que je peux maîtriser mon cerveau c’est-à-dire que je peux faire une interprétation et une perception des événements qui m'arrivent comme je veux. J'ai pris donc conscience de ce pouvoir que j'ai et j'ai une conviction profonde de cela. JE suis donc convaincu que je peux faire des représentations internes fécondes et positives de mes expériences par l'intermédiaire de mes cinq organes sensoriels: Auditif, visuel, kinesthésiques, olfactifs et gustatifs. Ces organes qui sont des modalités sont des intermédiaires entre les représentations internes et les états c’est-à-dire les comportements externes que reflètent les représentations que  nous faisons. Pour modifier ces dernières je dois modifier les sous modalités qui commandent les modalités. Je dois agir sur les couleurs (sombres , lumineuses ,proches ou loin)pour modifier la modalité visuelle. Je dois agir sur le son et tout ce qui est en relation avec lui pour modifier la modalité auditive. je dois modifier tout ce que je sens (température, vibration ,mouvement)pour modifier la modalité kinesthésique. De toute façon je ne sais  pas comment se passent les choses en réalité, pourquoi ne pas en faire une représentation interne positive qui me convient.
Bonne compréhension d'ensemble
      
* Que pouvez-vous reprogrammer dans votre «juke-box» personnel pour qu’il joue un air plein d’allant ?
Je reprogramme mon «juke-box» par toutes les expériences positives de ma vie et par tous les événements heureux .Chaque fois que j'ai besoin d'une force dynamisante je rappelle l'une des expériences agréable pour me charger du dynamisme et de la motivation. J'ai reprogrammé par ordre chronologique mon «juke-box» par les événements heureux suivants :
-En 1975 j'ai obtenu une bourse d'étude pour suivre mes études au collège;
-Durant toutes mes années d'étude au collège et au secondaire j'ai été toujours parmi les trois premiers de mes classes; 
-En 1983 j'ai obtenu mon baccalauréat en 1ière session et j'ai intégré la faculté ou j'ai passé une vie agréable;
-En 1987 j'ai terminé mes études universitaires avec succès et j'ai intégré la fonction publique après avoir réussi dans un concours parmi plusieurs candidats ce qui constitue une grande fierté pour moi;
-En 1991 j'ai rencontré ma femme qui me comble de bonheur;
-En 1996 et 2000, c'est la naissance de ma fille et de mon fils.
      
Merci pour ce partage

SOUS-MODALITÉS
* Qu’est-ce qu’une sous-modalité ?
Une sous modalité est une caractéristique d'une modalité. C'est ce qu’on voit sous forme de couleur, de forme et de lumière en ce qui concerne la sensation visuelle . C'est ce qu’on entend sous forme de son en ce qui concerne  la modalité auditive. C'est ce que nous sentons sous forme de température , vibration et mouvement  en ce qui concerne la modalité kinesthésique.
Exact
      
* Citer trois sous-modalités pour chacune des expériences sensorielles suivantes :
VOIR (Visuel)ENTENDRE (Auditif)SENTIR (Kinesthésique)Douleur
1.Luminosité
2.en 3 dimensions
3.en couleur ou noir et blanc
1.Volume
2.rythme
3.Tonalité.
1.Température
2.Vibration
3.Lisse ou dure
1.Picotement
2.chaud - Froid
3.pression.
Bonne intégration. Excellent !

2. Application à votre vie personnelle :    
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris.
Dans votre intérêt, soyez aussi précis que possible.
J'applique ce que j'ai appris dans le cadre de ma vie professionnelle.
J'ai vécu une mauvaise expérience avec mon chef hiérarchique qui m'adresse quelque fois des paroles blessantes. Chaque fois que ces paroles me viennent à l'esprit je sens une amertume. Mais en utilisant la technique de la dissociation et des sous modalités j'ai réussi à chasser cette image dans mon esprit. Ainsi, je me place à l' extérieur de l'image en tant qu’observateur, j'éloigne l'image de moi; je la rend sombre en lui ôtant la lumière, je diminue le volume du son au maximum, je la repousse plus loin jusqu'à ce que je la vois s'éclater en petites  particules invisibles qui pénètrent dans le soleil. J'applique cette technique pour tous mes mauvais  souvenirs et ça marche.

Bonne intégration. Bravo !
   
3. Vécu des exercices proposés :
* Exercice d'Association-Dissociation
A partir de votre vécu de l’exercice proposé dans l'émission, quelle différence avez-vous remarqué entre l’expérience où vous êtes vraiment en train de revivre un souvenir agréable comme si c’était la première fois et l’expérience dans laquelle vous sortez de la scène pour vous placer en tant qu’observateur de ce même souvenir :
J'ai appliqué cette technique à l'expérience la plus agréable de ma vie que je détaillerai dans la question suivante. Lorsque je suis associé à l'expérience je sens comme si je suis entrain de vivre la même expérience. Je suis comblé de joie et de fierté  ce qui mobilise mes ressources fécondes et je me mets immédiatement dans un bon état. Lorsque je suis dissocié de l'expérience c’est-à-dire je me mets à l'extérieur comme observateur : Les émotions que j'éprouve lorsque je suis associé disparaissent mais je sens quand même un sentiment de joie et de bonheur.
Expérimentation intéressante. Prenez bien conscience que la dissociation vous permet de vous distancier ce qui vous permet de ne plus être affecté par l'expérience.

* Expérimentation de l’influence des sous-modalités sur l’impact d’une expérience
A partir de votre vécu des exercice proposés dans l'émission, indiquez les sous-modalités qui ont caractérisés l’expérience agréable.
Quelles sont celles qui vous mettent dans un état de puissance et de joie plus grande ? Merci de partager votre vécu sur les différentes expériences guidées. Je suis sûr que vous saurez percevoir toute la richesse de ces exercices. N’hésitez pas à les refaire plusieurs fois pour les apprivoiser. Vous affinerez ainsi vos perceptions. Souvenez-vous que c’est votre inconscient qui travaille. Donc ne cherchez pas à trop bien faire en faisant trop d’effort... Vous êtes déjà bien plus performant que vous n’en êtes conscient vous-même !
J'applique les exercices vécus à mes expériences agréables. La plus agréable expérience que j'ai vécu dans ma vie est la suivante. Lorsque j'ai terminé mes études universitaires j'ai subi un concours pour intégrer la fonction publique parmi plusieurs candidats qui concourent pour dix postes seulement. L'image du jour de la proclamation des résultats est mon meilleur souvenir. Dans cette image je vois les étudiants rassemblés devant l'administration en attente des résultats, je me souvient des couleurs de leurs vêtements, des lumières claires, des espaces de l'environnement, de la fraicheur du climat et de la verdure des arbres et du gazon. Puis je me souviens du responsable qui sort de l'administration avec une liste à la main, je vois devant moi les couleurs de ses vêtements et sa posture. Il commence à haute voix à appeler les admis et puis mon nom vient en deuxième de liste. Ma surprise a été grande je suis retenu et en deuxième position. Ma vie est sauvée pas de chômage. Chaque fois que j'ai besoin des ressources fécondes pour affronter une situation je cherche dans mon  «juke-box» ce bon souvenir, je l'actionne dans mon cerveau en manipulant les sous modalités de ses modalités. J'agrandis l'image, je la rends plus lumineuse et j'augmente le volume du son qui l'accompagne, j'ajuste le rythme et la tonalité.
Vous allez apprendre à jouer de ces sous-modalités comme d'un instrument de musique.
Vos "premières gammes" sont déjà bien en place. Continuez pour vous perfectionner et vous allez le faire de plus en plus facilement jusqu'à ce que vous le fassiez automatiquement.

4. Sujets de réflexion :
* Que vous inspirent ces deux phrases d’Anthony ROBBINS :
« Nous ne savons pas de quoi est réellement faite la vie. Nous ne connaissons que la représentation que nous nous en faisons. »
Je suis maintenant conscient que je peux maîtriser mon cerveau. Je suis convaincu aussi que mon comportement et mon état dépendent de la représentation interne que je me fais des événements c’est-à-dire la façon subjective avec laquelle je les perçois et je les interprète en manipulant les sous modalités de mes cinq organes sensoriels en contact direct avec tout ce qui m'arrive. Partant de là, ma responsabilité est totalement engagée si je suis malheureux ou si je n'obtient pas des résultats escomptés dans toutes mes entreprises dans ma vie. Les expériences et les événements sont indépendants de notre comportement et de nos états psychologiques c'est le sens que nous leurs donnant qui est déterminant car eux se sont des constantes sur lesquelles on ne peut pas agir.
Merci de l'avoir dit

Votre implication dans cette découverte de votre pouvoir personnel est un atout considérable. Vous allez acquérir au fil de ces émissions une expérience extrêmement précieuse qui vous permettra d'utiliser votre cerveau de manière efficace et pertinente et par là même d'ouvrir un champ d'infinies possibilités.
Pierre LASSALLE

29
Emission N°5 (p.96-104) / synthése de la leçon N° 5
« Dernier message par RAMSSISSE le 26 Mai 2013 - 15:18:21 »
ENVOI N°5

1. Synthèse de ce qui a été entendu et compris
Chap. 6 : LA MAÎTRISE DE VOTRE ESPRIT,
      OU COMMENT FAIRE FONCTIONNER VOTRE CERVEAU
* Ce qu’il vous semble important de retenir :    
< J'ai retenu que je peux maîtriser mon cerveau c’est-à-dire que je peux faire une interprétation et une perception des événements qui m'arrivent comme je veux. J'ai pris donc conscience de ce pouvoir que j'ai et j'ai une conviction profonde de cela. JE suis donc convaincu que je peux faire des représentations internes fécondes et positives de mes expériences par l'intermédiaire de mes cinq organes sensoriels: Auditif, visuel, kinesthésiques, olfactifs et gustatifs. Ces organes qui sont des modalités sont des intermédiaires entre les représentations internes et les états c’est-à-dire les comportements externes que reflètent les représentations que  nous faisons. Pour modifier ces dernières je dois modifier les sous modalités qui commandent les modalités. Je dois agir sur les couleurs (sombres , lumineuses ,proches ou loin)pour modifier la modalité visuelle. Je doit agir sur le son et tout ce qui est en relation avec lui pour modifier la modalité auditive. je dois modifier tout ce que je sens (température, vibration ,mouvement)pour modifier la modalité kinesthésique. De toute façon je ne sais  pas comment se passent les choses en réalité, pourquoi ne pas en faire une représentation interne positive qui me convient.        >
      
* Que pouvez-vous reprogrammer dans votre «juke-box» personnel pour qu’il joue un air plein d’allant ?
< Je reprogramme mon «juke-box» par toutes les expériences positives de ma vie et par tous les événements heureux .Chaque fois que j'ai besoin d'une force dynamisante je rappelle l'une des expériences agréable pour me charger du dynamisme et de la motivation. J'ai reprogrammé par ordre chronologique mon «juke-box» par les événements heureux suivants :
-En 1975 j'ai obtenu une bourse d'étude pour suivre mes études au collège;
-Durant toutes mes années d'étude au collège et au secondaire j'ai été toujours parmi les trois premiers de mes classes;  
-En 1983 j'ai obtenu mon baccalauréat en 1iére session et j'ai intégré la faculté ou j'ai passé une vie agréable;
-En 1987 j'ai terminé mes études universitaires avec succès et j'ai intégré la fonction publique après avoir réussi dans un concours parmi plusieurs candidats ce qui constitue une grande fierté pour moi;
-En 1991 j'ai rencontré ma femme qui me comble de bonheur;
-En 1996 et 2000c'est la naissance de ma fille et de mon fils.      >
      
      
SOUS-MODALITÉS
* Qu’est-ce qu’une sous-modalité ?
< Une sous modalité est une caractéristique d'une modalité. C'est ce qu’on voit sous forme de couleur, de forme et de lumière en ce qui concerne la sensation visuelle . C'est ce qu’on entend sous forme de son en ce qui concerne  la modalité auditive. C'est ce que nous sentons sous forme de température , vibration et mouvement  en ce qui concerne la modalité kinesthésique.>
      
* Citer trois sous-modalités pour chacune des expériences sensorielles suivantes :
VOIR (Visuel)ENTENDRE (Auditif)SENTIR (Kinesthésique)Douleur
1.<  Luminosité,en 3 dimensions ,en couleur ou noir et blanc>1.< Volume , rythme ,Tonalité.>1.< Température ,Vibration, Lisse ou dure>1.< Picotement, chaud - Froid , pression.>
         


2. Application à votre vie personnelle :    
Ecrivez quelques lignes indiquant comment vous appliquez à votre vie quotidienne ce que vous avez appris.
Dans votre intérêt, soyez aussi précis que possible.
< J'applique ce que j'ai appris dans le cadre de ma vie professionnelle. J'ai vécu une mauvaise expérience avec mon chef hiérarchique qui m'adresse quelque fois des paroles blessantes. Chaque fois que ces paroles me viennent à l'esprit je sens une amertume .Mais en utilisant la technique de la dissociation et des sous modalités j'ai réussi à chasser cette image dans mon esprit. Ainsi, je me place à l' extérieur de l'image en tant qu’observateur, j'éloigne l'image de moi; je la rend sombre en lui ôtant la lumière ,je démuni le volume du son au maximum  ,je la repousse plus loin jusqu' a ce que je la vois s'éclater en petites  particules invisibles qui pénètrent dans le soleil. J'applique cette technique pour tous  mes mauvais  souvenirs et ça marche    >

   
3. Vécu des exercices proposés :
* Exercice d'Association-Dissociation
A partir de votre vécu de l’exercice proposé dans l'émission, quelle différence avez-vous remarqué entre l’expérience où vous êtes vraiment en train de revivre un souvenir agréable comme si c’était la première fois et l’expérience dans laquelle vous sortez de la scène pour vous placer en tant qu’observateur de ce même souvenir :
<J'ai appliqué cette technique à l'expérience la plus agréable de ma vie que je détaillerai dans la question suivante. Lorsque je suis associé à l'expérience je sent comme si je suis entrain de vivre la même expérience. Je suis comblé de joie et de fierté  ce qui mobilise mes ressources fécondes et je me mis immédiatement dans un bon état .Lorsque je suis dissocié de l'expérience c’est-à-dire je me mis à l'extérieur comme observateur: Les émotions que j'éprouve lorsque je suis associé disparaissent mais je sent quand même un sentiment de joie et de bonheur.     >


* Expérimentation de l’influence des sous-modalités sur l’impact d’une expérience
A partir de votre vécu des exercice proposés dans l'émission, indiquez les sous-modalités qui ont caractérisés l’expérience agréable.
Quelles sont celles qui vous mettent dans un état de puissance et de joie plus grande ? Merci de partager votre vécu sur les différentes expériences guidées. Je suis sûr que vous saurez percevoir toute la richesse de ces exercices. N’hésitez pas à les refaire plusieurs fois pour les apprivoiser. Vous affinerez ainsi vos perceptions. Souvenez-vous que c’est votre inconscient qui travaille. Donc ne cherchez pas à trop bien faire en faisant trop d’effort... Vous êtes déjà bien plus performant que vous n’en êtes conscient vous-même!
< J'applique les exercices vécus à mes expériences agréables. La plus agréable expérience que j'ai vécu dans ma vie est la suivante .Lorsque j'ai terminé mes études universitaires j'ai subi un concours pour intégrer la fonction publique parmi plusieurs candidats qui concourent pour dix postes seulement. l'image du jour de la proclamation des résultats est mon meilleurs souvenir .Dans cette image je vois les étudiants rassemblés devant l'administration en attente des résultats ,je me souvient des couleurs de leurs vêtements ,des lumières claires, des espaces de l'environnement, de la fraicheur du climats et de la verdure des arbres et du gazon. Puis je me souvient du responsable qui sort de l'administration avec une liste à la main ,je vois devant moi les couleurs de ses vêtements et sa posture.Il commence à haute voix à appeler les admis et puis mon nom vient en deuxième de liste. Ma surprise à été grande je suis retenu et en deuxième position .Ma vie est sauvée pas de chômage. Chaque fois que j'ai besoin des ressources fécondes pour affronter une situation je cherche dans mon  «juke-box» ce bon souvenir, je l'actionne dans mon cerveau en manipulant les sous modalités de ses modalités. J'agrandis l'image, je la rend plus lumineuse et j'augmente le volume du son qui l'accompagne, j'ajuste le rythme et la tonalité.  >


4. Sujets de réflexion :
* Que vous inspirent ces deux phrases d’Anthony ROBBINS :
« Nous ne savons pas de quoi est réellement faite la vie. Nous ne connaissons que la représentation que nous nous en faisons. »
< Je suis maintenant conscient que je peux maîtriser mon cerveau. Je suis convaincu aussi que mon comportement et mon état dépendent de la représentation interne que je fais des événements c’est-à-dire la façon subjective avec laquelle je les perçois et je les interprète en manipulant les sous modalités de mes cinq organes sensoriels en contact directe avec tout ce qui m'arrive . Partant de la ,ma responsabilité est totalement engagée si je suis malheureux ou si je n'obtient pas des résultats escomptés dans toutes mes entreprises dans ma vie. Les expériences et les événements sont indépendants de notre comportement et de nos états psychologiques c'est le sens que nous leurs donnant qui est déterminant car eux se sont des constantes sur lesquelles on ne peut pas agir. >
30
Nouveaux membres / Re : Engagement d'un nouveau venu
« Dernier message par RAMSSISSE le 25 Mai 2013 - 10:02:09 »
Merci pierre,le fait de répondre à mes message constitue une grande motivation pour moi; car vos conseils sont ceux d'un grand spécialiste. Je m'engage encore une fois de respecter le planning que j'ai fixé moi même.
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10